Accueil économie Tachkent et Tunis les villes les moins chères au monde pour les ‘expatriés’ selon une étude du Centre américain Mercer

Tachkent et Tunis les villes les moins chères au monde pour les ‘expatriés’ selon une étude du Centre américain Mercer

0
0

Dans sa dernière étude internationale spécialisée (2018), l’indice du Centre Mercer, aux États-Unis, a publié le ‘Palmarès des villes les plus chères du monde’ pour les expatriés, une étude particulièrement suivie par les gouvernements et les entreprises pour calculer les indemnités d’expatriation relatives à leurs employés dans de nombreux pays.

Au bas du tableau de ce palmarès, nous constatons la présence au dernier rang (209ème) la ville de Tachkent (Ouzbékistan), ainsi que la Tunisie à l’avant dernier rang (208ème), deux villes considérées les moins chères au monde recensées par Mercer.

Nous donnons ci-après quelques unes des 209 villes figurant dans ce Palmarès :

1-Hong-Kong : la ville la plus chère au monde pour les expatriés, suivie de :

2-Tokyo

3-Zurich

4-Singapour

5-Séoul

6-Luanda (Ouganda)

13-New York

26-Dubaï

34-Paris

40-Abu Dhabi

45-Ryad

65-Beyrouth

128-Casablanca

165-Rabat

205-Karachi (Pakistan)

206-Banjul (Gambie)

207-Bichkek (Kirghizstan)

208-Tunis

209-Tachkent (Ouzbékistan)

Source

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans économie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

OiLibya devient OLA Energy en Tunisie et en Afrique

Lors d’une cérémonie tout à fait digne de sa renommée dans le domaine de la distribution d…