Accueil Chroniques Attentat de Jendouba, à qui profite le crime odieux ?

Attentat de Jendouba, à qui profite le crime odieux ?

0
0

Alors que la Tunisie pleure ses valeureux martyrs tombés dans un guet-apens lâche et barbare ce Dimanche 8 Juillet dans la zone frontalière de Jendouba, les terroristes et les traitres de la Nation jubilent et se frottent les mains pour ce crime ignoble et odieux.

Le timing peut paraitre anecdotique mais pour les esprits avertis, il interpelle car le 8 Juillet est entre le 4, jour de la fête nationale américaine et le 14 jour de la fête nationale française, les 2 instigateurs des guerres contre la Syrie et la Libye et fervents protecteurs des islamistes. Il suffit de scruter l’album photo de la réception du nouveau Régent de Tunis Rubenstein pour s’en rendre compte que tous les politiques sont à ses ordres, se bousculent pour avoir ses faveurs et rivalisent de traitrises malveillantes pour sa bienveillance et sa miséricorde .

Il est désormais acquis les tiraillements du gouvernement actuel et les calculs politiciens des différents protagonistes ont profité à la nébuleuse terroriste surtout après le limogeage injustifié du ministre de l’intérieur Lotfi Brahem et d’une vingtaine de hauts cadres de la Garde Nationale dont notamment le directeur de l’unité anti-terroriste et du directeur des renseignements.

Youssef Chahed se doit de revoir sa copie car si le limogeage de son ministre de l’intérieur est motivé par un chantage au pouvoir exercé par ses alliés de conjoncture Ennahda et leurs acolytes, le prix à payer est très lourd : 6 morts , des familles endeuillées, un peuple meurtri , une mauvaise presse à l’internationale , une saison touristique compromise et un regain de défiance vis-à-vis des politiciens plus prompts à écrire leurs propres légendes qu’à écrire la légende d’un pays.

Les structures de l’Etat se décomposent et la déliquescence de l’autorité ne présage rien de bon pour un pays déjà en souffrance et surtout rongé par la vermine de la haute trahison car sinon comment expliquer l’écho qu’a trouvé le scénario fallacieux du mercenaire Nicolas Beau et ses sbires pour se débarrasser de l’ennemi des terroristes No 1 Lotfi Brahem ?

La réponse se trouve du côté des peuples syrien et libyen libres et des héros Bachar Al Assad et Khelifa Haftar qui ont anéanti la poussée islamiste et qui ont courageusement cadenassé ces terroristes mercenaires qui ont besoin plus que jamais d’une nouvelle base arrière pour se reconstituer et quoi de mieux que la Tunisie pour leur offrir l’hospitalité maintenant que les tunisiens patriotes sont placardisés et réduits au silence pour faire de cette terre une passoire facilement franchissable .

Mouna Ben Abderhmen

Charger plus d'articles
Charger plus par Tunivisions.net
Charger plus dans Chroniques

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

La colibe entre conservatisme et reforme

La Tunisie, ce pays qui s’est longtemps distingué par les réformes législatives en faveur …