Accueil Societé Enseignement Bassam Loukil: A travers le Forum africain de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle, nous comptons faire de la Tunisie la 1ere destination des étudiants africains

Bassam Loukil: A travers le Forum africain de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle, nous comptons faire de la Tunisie la 1ere destination des étudiants africains

0
0

Lors d’une réunion tenue au siège du Conseil des Affaires tuniso-africain, dans la matinée du lundi 9 Juillet 2018, à laquelle était présent le président du conseil, Bassem Loukil, son secrétaire général Anis Jaziri, et des représentants du ministère de l’Enseignement supérieur et du ministère de la Formation professionnelle et de l’Emploi, et de l’Université centrale privée, et ce, dans le cadre de la tenue prochainement de la seconde édition du Forum africain de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle (TAEF 2018), les 17 et 18 Juillet courant.

Loukil, a confié à Tunivisions que près de 10 missions officielles dirigées par des ministres participeront aux travaux de ce forum, qui sera placé sous le patronage du Chef du gouvernement, en plus de la participation des présidents des plus grandes universités africaines, de nombreuses missions officielles, et d’experts.

Le président du Conseil des Affaires tuniso-africain, qu’après l’organisation de la première édition en Juillet 2017, nous avons connu les faiblesses et les points forts dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la formation dans notre pays, et nous allons tenir compte de ces faiblesses pour les éviter, au cours de cette édition, et nous concentrer sur les points forts, que ce soit au niveau de la qualité de l’éducation et aussi la qualité des certificats remis aux étudiants Africains.

Il a indiqué également que la Tunisie est le premier choix des étudiants africains dans leurs orientations en ce qui concerne l’Enseignement supérieur, néanmoins ils restent confrontés à de nombreux problèmes, tels que le problème de l’hébergement, du coût, et ceux du transport, et nous allons essayer de trouver des solutions pour traiter ces problèmes, afin que la Tunisie ne soit pas perdante sur le plan concurrence dans cet important secteur.

Bassem Loukil, a assuré que la plupart des pays africains ne sont pas au courant de l’évolution que connait le secteur de l’enseignement supérieur, et surtout le développement dans le secteur privé, qui offre un enseignement de qualité et offre des diplômes reconnus au niveau international, à des prix abordables, et dans ce cadre, nous allons procéder à faire connaître ce développement, ainsi que les services offerts.

 

 

Pour sa part, le secrétaire général du forum, Anis Jaziri, a souligné que ce forum est principalement centré sur « l’autonomisation tuniso-africaine » ou (Tunisian African Empowerment) et vise plusieurs objectifs stratégiques, dont les plus importants sont l’internationalisation des compétences et des connaissances dans les domaines de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle, le développement de la confiance réciproque entre la Tunisie et ses amis des pays de l’Afrique sub-saharienne dans les domaines de l’enseignement supérieur et la formation professionnelle, et l’amélioration de la coopération et des échanges entre les universités et les centres de formation africains, et le développement de l’échange de chercheurs, universitaires et stagiaires entre les pays africains.

Jaziri, a souligné également que de tels objectifs et approches vont de pair avec l’un des thèmes les plus importants que le Conseil des affaires tuniso-africain travaille dessus pour parvenir à « mettre en exergue notre ouverture à l’espace naturel de notre pays », à savoir sur le continent africain.

 

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Enseignement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Collège doctoral maghrébin en Entrepreneuriat : 27 doctorants d’Algérie, du Maroc et de Tunisie en regroupement à Marrakech

L’Agence universitaire de la Francophonie au Maghreb et l’Université Hassan Pr…