Accueil économie Le TGV Tanger/Casablanca opérationnel avant la fin 2018. Quand sera prêt le RFR en Tunisie ?

Le TGV Tanger/Casablanca opérationnel avant la fin 2018. Quand sera prêt le RFR en Tunisie ?

0
0

Depuis plusieurs années, précisément depuis la Révolution du Jasmin, le Maroc a commencé à prendre certaines longueurs sur la Tunisie, dans divers domaines et secteurs. Aujourd’hui, nous revenons sur l’étape finale de la mise en service du Train à Grande Vitesse (TGV) qui reliera Tanger à Casablanca, sachant que la Tunisie a entamé depuis quelques années son projet du Réseau Ferroviaire Rapide de Tunis (RFR), dont la première ligne est prévue d’être inaugurée en 2019.

Selon le Bureau national des chemins de fer marocains, l’offre commerciale du train à grande vitesse TGV reliant la ville de Tanger à celle de Casablanca est en cours de finalisation pour être opérationnel au cours du quatrième trimestre 2018. L’offre mettra au service des passagers une variété tarifaire, des services innovants, un plan de transport riche et un nouveau système d’information.

A noter que ce projet est entré dans la phase de pré-exploitation, depuis le 19 Mai dernier, pour apprivoiser l’ensemble du système en vue de tester son efficacité en conditions réelles pour le fonctionnement et la conduite de ce type de trains, une étape nécessaire pour tester et identifier tout défaut éventuel et sa modification immédiate.

Cette phase, selon le même bureau, représente une opportunité de faire face à une légère baisse de traction au sud de Tanger qui, lors des derniers essais, a entraîné un léger déplacement de quelques centimètres et est en cours de traitement afin d’assurer le niveau global de durabilité requis pour la grande vitesse avant le lancement de la ligne d’exploitation.

La même source a indiqué également que le projet de train à grande vitesse a connu ces deux dernières années des avancées significatives, qui ont été couronnées de succès ayant permis de mettre en œuvre la mise en service technique de toute la ligne, aboutissant à une série d’expériences dynamiques débutées en février 2017, ayant permis entre-autres à l’approbation du bon fonctionnement des infrastructures et des trains.

Afin d’assurer le succès à l’étape de démarrage de la mise en service, le Bureau national des chemins de fer marocains a adopté, depuis le début Juillet 2018, une nouvelle structure organisationnelle dans la pratique, après avoir achevé la mise au point de toutes les références et les règles nécessaires pour faire fonctionner un train à grande vitesse, en plus de la formation de plus de 600 collaborateurs dans les divers métiers et les nouvelles technologies liées au système de la grande vitesse.

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans économie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Retour sur la participation du Groupe Loukil à la conférence annuelle d’Afreximbank à Abuja

Groupe Loukil, a participé au Congrès annuel de la Banque africaine pour l’import et…