Accueil Politique gouvernement Youssef Chahed ordonne d’accélérer la réalisation de la station de dessalement de l’eau de mer de Sousse pour mettre fin à la pénurie en eau potable

Youssef Chahed ordonne d’accélérer la réalisation de la station de dessalement de l’eau de mer de Sousse pour mettre fin à la pénurie en eau potable

0
0

Dans le cadre des efforts déployés par le gouvernement en vue de trouver des solutions au problème de la pénurie d’eau dans plusieurs régions tunisiennes en raison de la sécheresse, le Chef du gouvernement, Youssef Chahed, a donné des instructions à tous les intervenants pour accélérer la réalisation de la station de dessalement de l’eau de mer à Sidi Abdelhamid à Sousse, après avoir constaté un certain ralentissement dans la réalisation de ce projet vital qui vise à soutenir le processus d’approvisionnement en eau potable des régions du Cap Bon, Sahel, Sfax et Kairouan.

Dans ce contexte, le ministre de l’Agriculture, de la pêche et des ressources hydrauliques, Samir Ettaïeb, a présidé une réunion d’urgence au siège de son ministère, à laquelle ont pris part le Secrétaire d’État à l’Agriculture Abdallah Rebhi, le Président directeur général de la Société nationale d’exploitation et de distribution des eaux (SONEDE), Mosbah Hlali, le Président directeur général de la société EPPM Hafedh Daoued, en plus d’un certain nombre de cadres.

Lors de cette réunion, Ettaïeb a souligné la nécessité d’éliminer tous les obstacles empêchant l’achèvement de ce projet dans les délais impartis.

Pour sa part, la société EPPM a déjà entamé la réalisation des travaux de ce projet après avoir fait appel à des expériences et compétences tunisiennes ayant supervisé l’achèvement d’un certain nombre de stations de dessalement de l’eau dans de nombreux pays, et afin de gagner du temps et contribuer à accélérer la réalisation du projet concerné, la société EPPM a décidé de se baser sur la méthode de ‘La Paroi Moulée’.

Bien que cette technologie coûtera des frais supplémentaires importants à la société EPPM, non convenus dans le cahier des charges qui recommandait l’utilisation d’une technique traditionnelle moins coûteuse, la société tunisienne a décidé de prendre à sa charge ces dépenses supplémentaires comme contribution de sa part pour accélérer l’achèvement de ce projet, suite à la pénurie d’eau enregistrée et due à la sécheresse et au déficit dans les nappes d’eau.

Il convient de noter que le projet de la station de dessalement des eaux de Sidi Abdelhamid à Sousse sera en mesure, dès son entrée en exploitation, de dessaler environ 50 mille mètres cubes d’eau de mer par jour, extensible à 100 mille mètres cubes/jour.

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans gouvernement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Bizerte les 3 et 4 Octobre : Comment lutter contre la dégradation des écosystèmes côtiers ?

La Tunisie et la France organisent les 3 et 4 Octobre à Bizerte une conférence sur « la dé…