Accueil Societé santé La décision prise par le Pr Hafedh Jemel chef du service de Neuro-Chirurgie à l’Institut National de Neurologie de la Rabta : Une grande perte pour la Santé publique

La décision prise par le Pr Hafedh Jemel chef du service de Neuro-Chirurgie à l’Institut National de Neurologie de la Rabta : Une grande perte pour la Santé publique

0
0

Dans le statut publié le jeudi 13 Septembre 2018 sur sa page officielle Facebook, l’éminent Professeur Hafedh Jemel, chef du service de Neuro-Chirurgie à l’Institut National de Neurologie de la Rabta, à Tunis, et à travers duquel il a annoncé quitter, dans deux mois et demi, la fonction publique (évidemment la Santé publique), est une nouvelle preuve que dans le secteur de la Santé c’est vraiment la débandade pour de bon…et les autorités concernées semblent ne pas daigner prendre les mesures nécessaires, probablement par crainte des syndicats.

« Je termine aujourd’hui mon travail en salle d’opération à midi moins le quart. Il faut que le compte- rendu opératoire soit écrit et la feuille d’anapath soit remplie. Je me rend compte qu’il n’y a pas de technicien anesthésiste en salle d’opération. Heureusement il y a un jeune résident d’anesthésie réa. Dans la deuxième salle c’est le même scénario. Deux malades porteurs de tumeurs cérébrales anesthésiés délaissés par cinq sinon sept techniciens qui doivent être en salle. Je suis le chef de service et je ne peux rien contre ces gens payés et bien syndiqués. Je quitte la fonction publique dans deux mois et demi et je ne me plaindrai plus ni à l’administration de l’hôpital ni au ministère. Je n’ai aucune autorité.
Bye bye. »

Le départ de ce grand chirurgien du service de neurologie est une perte amère, et le service qu’il dirigeait ne vaudra plus rien sans lui, d’après ses amis et ses collègues.

Le message qu’a voulu transmettre Pr Jemel, met en avant l’indiscipline, l’indifférence de l’autorité de tutelle ainsi que l’impunité, qui ont contribué à gangréner de nombreux services de la Santé publique, notamment au sein des hôpitaux qui continuent à souffrir des conditions inadéquates et devenues insupportables !

Quelle perte pour la Tunisie, pour la Santé et pour les Citoyens…

Nous publions ci-après ses déclarations accordées à la chaîne de télévision Al Janoubia, dans lesquelles il a décortiqué les raisons de son départ :

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans santé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

L’association CHAFAFIA organise une table ronde, autour du thème « Le secteur des médicaments et les attentes du citoyen »

L’association CHAFAFIA (Jort n°69 – Juin 2018) organise une table ronde autour du thème : …