Accueil Societé Association & organisation Des organisations des droits de l’homme et nationales tunisiennes condamnent la position de la diplomatie tunisienne dans le cas de la guerre au Yémen

Des organisations des droits de l’homme et nationales tunisiennes condamnent la position de la diplomatie tunisienne dans le cas de la guerre au Yémen

0
0

Suite à la publication du rapport de la Commission des experts des Nations Unies chargée d’enquêter sur les violations des droits de l’homme au Yémen, et l’abstention du gouvernement tunisien de voter : Des organisations des droits de l’homme et nationales tunisiennes condamnent la position de la diplomatie tunisienne dans le cas de la guerre au Yémen.

Après la publication du rapport du Comité d’experts des Nations Unies chargé d’enquêter sur les violations des droits de l’homme au Yémen, qui a prouvé la participation de tous les acteurs à la guerre dévastatrice menée dans le pays, l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis ont cherché à saper la crédibilité du rapport en visant le président de la Commission, le Tunisie Kamel Jendoubi et ont présenté un projet de résolution, sous la bannière de « l’Alliance arabe », dans le but de mettre fin aux travaux de la Commission des Nations Unies et de poursuivre ainsi le feuilleton de guerre civile destructive au Yémen, sous les yeux du monde et des organisations internationales.

Suite à la décision honteuse du gouvernement tunisien de s’abstenir de voter pour l’extension de l’enquête sur les crimes de guerre au Yémen, les organisations de défense des droits de l’homme appellent le gouvernement tunisien à couper avec de telles positions compromettantes et à rejeter toute décision qui saperait la crédibilité de l’ONU et encouragerait la poursuite de cette guerre contre le peuple yéménite, surtout que la position du gouvernement tunisien n’a pas empêché de voter pour l’extension des travaux de la commission d’experts par 21 voix ‘pour’, et 9 voix ‘contre’ et 18 abstentions, dont la Tunisie.

Dans le même contexte, les organisations nationales et de défense des droits de l’homme rappellent au gouvernement tunisien ses obligations internationales et la nécessité de respecter la Constitution du pays, qui appelle à la préservation de la souveraineté nationale et à la victoire du principe du droit des peuples à l’autodétermination et de leur droit à la paix, à la sécurité et à la démocratie.

 

Organisations signataires :

  • الاتحاد العام التونسي للشغل
  • هيئة اليقظة من أجل الديمقراطية في تونس – بلجيكا
  • النقابة الوطنية للصحفيين التونسيين
  • المنظمة التونسية لمناهضة التعذيب
  • المنتدى التونسي للحقوق الاقتصادية والاجتماعية
  • مركز تونس لحرية الصحافة
  • اللجنة من أجل احترام الحريات وحقوق الانسان في تونس
  • فدرالية التونسيين من أجل مواطنة الضفتين
  • شبكة دستورنا
  • الرابطة التونسية للدفاع عن حقوق الانسان
  • جمعية يقظة من أجل الديمقراطية والدولة المدنية
  • جمعية النساء التونسيات للبحث حول التنمية
  • جمعية التونسيين بشمال فرنسا
  • الجمعية التونسية للنساء الديمقراطيات
  • الجمعية التونسية للدفاع عن القيم الجامعية
  • ائتلاف النساء التونسيات بفرنسا
  • الائتلاف الثقافي للمواطنة 3 C
  • اتحاد التونسيين للحركة المواطنية
Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Association & organisation

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Le Collectif citoyen Soumoud organise une conférence de presse autour des dangers du projet d’amendement de la loi électorale actuelle

Le collectif citoyen Soumoud vous invite à la conférence de presse qu’il organise le lundi…