Accueil News L’Association Tunisienne Psynapse Développement organise son 1er Congrès National

L’Association Tunisienne Psynapse Développement organise son 1er Congrès National

0
0

L’Association Tunisienne Psynapse Développement organise son 1er Congrès National le samedi 20 octobre 2018 au Novotel MED V  sous le thème: Apport des outils de la PNL et de L’hypnose et du coaching dans l’apprentissage.

L’avenir d’un pays est conditionné par ses générations futures qui sont les jeunes d’aujourd’hui. Ce capital humain constitue le levier du développement d’une société, d’où l’importance d’en prendre soin, bien les éduquer et les instruire pour assurer un meilleur avenir.

L’éducation, l’apprentissage, la découverte de nos potentiels et nos émotions, la prise de conscience des points forts et des limites de chacun, l’acceptation et le respect de l’autre, l’amélioration de la qualité de transmission de l’information dans les établissements scolaires représentent une partie de la solution qui nous permettra de renouer avec l’espoir de voir nos jeunes profiter de leurs potentiels, diminuer le taux de déscolarisation et faire fleurir la société.

Comme le disait Nelson Mandela  » L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde. ». L’éducation est généralement le premier facteur impactant l’avenir des jeunes. Elle conditionne le développement économique et sociétal. Cependant, l’éducation apparaît souvent en décalage avec les attentes des jeunes et les besoins du marché du travail (Agence Française de Développement, 2018). La société (Le modèle sociétal existant actuellement) entretient souvent un système qui confond diplômes et compétences.

Les enseignants, conscients de la nécessité de l’évolution des méthodes éducatives utilisées, se sentent dans certaines situations, impuissants devant la méconnaissance d’outils adéquats leur permettant d’améliorer leur intervention et la maîtrise de techniques de transmission de l’information.

C’est dans ce cadre que l’«Association Tunisienne Psynapse Développement» compte intervenir en ciblant les intervenants les plus importants du système éducatif, à savoir les enseignants, les élèves, les étudiants et aussi les jeunes non scolarisés en Tunisie (centre et région), en Afrique et dans le reste du monde. Parmi les actions de l’«Association Tunisienne Psynapse Développement» c’est de mettre à leur disposition gratuitement des outils de communication tels que la Programmation Neuro Linguistique (PNL), l’hypnose, les outils de coaching.

La gratuité des formations offertes a pour finalité d’établir l’équité dans l’accès aux nouvelles techniques de développement. Ceci rejoint les objectifs définis dans l’Etude Stratégique « Tunisie 2025 » de bâtir un pays plus équilibré régionalement et socialement.

Les nouveaux outils mis à la disposition des enseignants et des élèves ne se limitent pas à assurer à l’élève l’acquisition des savoirs mais également lui inculquer le sens de l’humain et du vivre ensemble et développer ses potentialités en prenant en considération son individualité, ses préférences et ses aptitudes.

Ce nouveau regard que les jeunes auront sur la vie et sur leur situation, cette meilleure connaissance et acceptation de soi les aideront dans la recherche d’autres options de réussite dans les divers domaines existant sur le marché du travail.

 

Contexte actuel:

Partout dans le monde, les jeunes représentent une force vive, richesse de potentiels et de créativité, mais aujourd’hui encore, le système éducatif, les conditions de vie, familiales et sociétales font que ce potentiel et cette énergie sont parfois réprimés chez certains et non identifiés chez d’autres. Nous nous retrouvons donc dans une société avec une majorité de jeunes souvent assistés, qui ont arrêté de rêver et de croire en eux. Alors comment faire pour renouer entre la force et le potentiel de la jeunesse et la prise de conscience de ce potentiel ?

Les jeunes scolarisés au-delà du niveau de secondaire représentent en Tunisie environ 75% (UNICEF, 2012). Ce chiffre n’est pas loin de la moyenne mondiale puisque les deux tiers des jeunes de la planète sont scolarisés au secondaire. Mais alors que ce taux atteint 92 % dans les pays riches, il n’est que de 33 % en Afrique subsaharienne et peine à atteindre la moyenne mondiale en Asie du Sud et de l’Ouest (60 %) (UNESCO,2015).

Les jeunes adolescents d’aujourd’hui se retrouvent déconnectés du système éducatif existant, de la finalité du contenu et de la manière utilisée pour le transmettre. La conséquence pratique de cette situation problématique est un mal-être qui s’installe, une démotivation pour les études et un accroissement de la déscolarisation.
Dans ce contexte, dans plusieurs pays développés et en voie de développement, les jeunes se retrouvent perdus n’ayant que le monde virtuel (réseaux sociaux, jeux virtuels…) pour échappatoire à ce modèle éducatif qu’ils n’acceptent pas et où ils ne se retrouvent pas.

Dans certains pays d’Afrique, la déscolarisation est surtout reliée à la pauvreté qui constitue à la fois, un frein à la scolarisation et un puissant facteur d’échec et de décrochage scolaires (Amadou Diaoune, Secrétaire général national du SUDES, Sénégal, 2016).

Dans les pays développés, la déscolarisation est souvent liée à une montée de l’insécurité, une augmentation et un rajeunissement de la délinquance juvénile et au développement des « violences ». (Esterle-Hedibel, Maryse. « Absentéisme, déscolarisation, décrochage scolaire, les apports des recherches récentes », Déviance et Société, vol. vol. 30, no. 1, 2006, pp. 41-65.).

Par ailleurs, en absence d’outils de communication efficaces, les enseignants n’arrivent pas toujours à comprendre la mentalité de leurs jeunes apprenants. Plusieurs enseignants, ayant choisi cette vocation qui consiste à transmettre le savoir et le savoir-faire, se trouvent souvent frustrés dans l’exercice de leur métier. Malgré tous les efforts fournis, il est difficile pour eux de transmettre les connaissances nécessaires dans un contexte complexe où interviennent plusieurs facteurs tels que le relationnel avec les apprenants, les outils de communication dont les techniques de transmission de l’information par exemple.

Association Tunisienne Psynapse Développement :

Présentation générale :

L’« ASSOCIATION Tunisienne Psynapse Développement » est créée le 28 mai 2018 par son Président Séhil Triki ; maître enseignant PNL, Hypnose et coaching et Président de la Fédération Allemande WHO, IN, ICI en Tunisie.

Mission de l’association:

L’Association a pour mission principale le développement personnel des jeunes et des enseignants. Son domaine d’intervention englobe le savoir-être, savoir-faire, savoir-faire-faire et savoir-transmettre.

Objectif global :

L’objectif global de l’association est de contribuer à la mise en place d’un nouveau modèle sociétal basé sur la reconnaissance de la personne et l’importance de ses émotions et de son bien-être dans tous les domaines de vie.

Actions:

Parmi les actions que l’association se propose de réaliser, on cite :

L’organisation d’évènements gratuits (sessions de formation, ateliers, conférences, mise à disposition de support électronique d’accompagnement à distance …) pour la transmission d’outils de développement personnel aux jeunes et aux enseignants.
L’organisation de congrès nationaux et internationaux permettant de diffuser le message de l’association.

Dans ce cadre deux évènements sont programmés :

Un congrès national en octobre 2018 qui aura pour but de se faire connaitre et de mettre en évidence l’importance des soft skills appliqués à l’éducation en Tunisie.
Le congrès mondial de la PNL (IN), de l’Hypnose (WHO) et du Coaching (ICI) sera organisé les 22, 23 et 24 mars 2019 et aura pour thème l’Education à travers la PNL, l’Hypnose, et les outils de coaching
Quant aux enseignants, ils trouvent dans ces nouveaux outils autant de moyens d’action pour l’établissement de relations positives avec leurs étudiants et garantir une meilleure facilité de transmission des connaissances.

Objectifs de l’association

L’association vise comme objectif global de contribuer à développer un nouveau modèle sociétal. Il s’agit de dépasser l’entité sociale de l’individu et de prendre conscience de l’importance de ses émotions, ses pensées et ses perceptions.
Psynapse Développement va mettre en place une stratégie permettant la valorisation et la reconnaissance du savoir-faire, du savoir-être et du savoir-transmettre aussi bien pour le cadre enseignant que pour les élèves, lycéens et étudiants.

En effet, depuis quelques années, le savoir-être a pris une importance croissante dans le monde. Nos comportements, nos attitudes, nos compétences en communication, etc. jouent un rôle important, que ce soit au travail ou dans la recherche d’emploi. Ce sont ces nouvelles compétences qui conditionnent pleinement tous nos savoir-faire. Par conséquent, plus un jeune est épanoui, plus il a confiance en lui, plus il sera à même de développer des savoir-faire et d’apprendre dans la facilité.

Objectif spécifique 1 : Savoir-être reconnu ; Dans la société actuelle, les jeunes se retrouvent face à des critiques de la part de la génération précédente ; parents et enseignants. Ceci est en réalité dû à l’important fossé qui existe entre les deux générations et issu de l’effet de la mondialisation.

En agissant en vue de développer la reconnaissance et la valorisation du savoir-être, du savoir-faire et du savoir-transmettre des jeunes et de leurs enseignants, l’association Psynapse Développement vise à les aider à exprimer et prendre conscience de leurs potentiels et talents et donc, de s’épanouir et de réaliser leurs rêves.

Objectif spécifique 2 : Savoir-faire des enseignants, développé ; la société a souvent tendance à associer la compétence des enseignants à leur degré de maîtrise du savoir à transmettre. Cependant, ces enseignants qui ont des compétences pédagogiques et didactiques reconnues de tous, sont souvent démunis face aux problèmes émotionnels et comportementaux de leurs élèves et étudiants. La mise à la disposition des enseignants d’outils qui les aident à la compréhension des comportements humains, et plus particulièrement aux modes de fonctionnement cérébraux de leurs élèves leur permet d’acquérir d’inestimables savoir-faire.

Objectif spécifique 3 : Outils de soft skills connus et reconnus ; Il s’agit de compétences comportementales qui suscitent de plus en plus d’intérêt dans un monde où les compétences techniques ne suffisent plus. Ce sont des compétences informelles et relationnelles telles que l’écoute, l’empathie, l’adaptabilité, la créativité, la pédagogie, la gestion de stress et l’esprit d’équipe.
Moins connues et souvent moins valorisées elles constituent un levier de valorisation de talents et de productivité. C’est dans ce cadre que Psynapse Développement compte intervenir dans l’optique de leur intégration dans la vie personnelle et professionnelle.

Objectif spécifique 4 : Système éducatif efficient ; L’éducation joue un rôle central dans le développement du capital humain et donc dans la croissance d’un pays. Elle doit être répartie équitablement dans les régions et selon le genre. L’enseignement constitue la pierre d’angle de ce système éducatif. C’est dans ce cadre que l’ «Association Tunisienne Psynapse Développement »  inscrit son intervention afin de mettre à disposition des parties prenantes les outils nécessaires pour contribuer à la mise en place d’un enseignement adapté qui privilégie les relations humaines et qui tient compte des différents types de fonctionnement du cerveau.
Objectif spécifique 5 : Besoin et offre du marché adéquat ; L’enseignement, l’acquisition de compétences et l’obtention de diplômes ne sauraient être efficaces en l’absence d’un besoin adéquat au niveau du marché du travail. Il est de ce fait, d’une importance capitale de connaitre ce que recherchent les recruteurs. En effet, depuis quelques années, les soft skills, c’est-à-dire les compétences interpersonnelles, émotionnelles et communicatives, jouent un rôle important dans le choix des collaborateurs. L’acquisition des soft skills à une période précoce de la vie du jeune l’aide à identifier ses talents et ses potentialités et à développer des compétences pertinentes pour le marché du travail, tout en stimulant l’innovation et l’esprit entrepreneurial.

Programme du Congrès National du 20 Octobre:

 

Thème: Apport des outils de la PNL et de L’hypnose et du coaching dans l’apprentissage
Lieu:  Novotel
Temps alloué par conférence :50 mn
Nombre de personne estimé : 150 personnes dont 30 entre étudiants et enseignants

Programme de la journée et thème d’intervention ( assujetti à une mise a jour ) :

8h15: Accueil des participants

8h45: Mot d’Ouverture (15 mn)

– Mot d’ouverture du congrès National de Monsieur Sehil Triki président de l’Association Tunisienne Psynapse Développement

9h- Mot de Bienvenu et conférence 1 des présidents des fédérations IN-ICI-WHO Nandana & Karl Nielsen : présentation des fédérations, communauté à travers le monde, thème de la conférence.

9h50 – Pause café (25 mn)

10h15 – Conférence 2 Philippe et Virginie Vernois « PNL et Apprentissage des Langues et des mathématiques ».

11h15 – Conférence 3 Sehil TRIKI  » Faciliter l’apprentissage à travers les rôles de Virginia Satir  »

12h15 – Pause déjeuner

13h45- Conférence 4 Suzanne platzek  » Gestion de stress par la Sophrologie  »

14h45- Conférence 5 Frank Platzek: « Apport de l’approche hypnotique pour l’apprentissage »

15h45 – Pause café (25 mn)

16h10- Conférence 6 Jean Charles Caustier « ……… »

17h10- Conférence 7 Moncef et Chantal TRIKI « Il était une fois: le conte métaphorique et apprentissage »

18:10 – Clôture et Mot de la fin

Charger plus d'articles
Charger plus par Tunivisions.net
Charger plus dans News

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Interview avec l’artiste tunisienne Wafa Harbaoui