Accueil Régions Création en vue d’un Marché municipal commun qui regrouperait les communes de Raoued, de la Soukra et de l’Ariana et d’une Smart Municipalité

Création en vue d’un Marché municipal commun qui regrouperait les communes de Raoued, de la Soukra et de l’Ariana et d’une Smart Municipalité

0
0

La municipalité de Raoued a organisé récemment une conférence de presse avec la présence du maire de Raoued,  Adnen Bouassida et les membres du conseil municipal.

La conférence a été l’occasion pour éclairer l’opinion publique quant aux principales difficultés auxquelles fait face la commune de Raoued, notamment les projets bloqués ainsi que pour examiner les projets programmés et les grandes lignes du budget de cette municipalité pour l’année 2019.

Adnen Bouassida a souligné que les étals anarchiques et le manque des services publics de qualité sont les principaux problèmes de la région de Raoued.

S’agissant des grands projets programmés par le Conseil municipal dans le cadre de la coopération entre les communes, M. Bouassida a notamment mis l’accent sur la création d’un marché commun entre les communes de Raoued, la Soukra et l’Ariana. Ce marché sera composé de 2000 locaux commerciaux, et ce, pour faire face aux étals anarchiques.

Dans le même contexte, le maire de Roued a annoncé la création d’un siège d’une « Smart municipalité » pour rapprocher davantage les différents services aux citoyens. Il a également évoqué le projet « Ville des roses » à Roued. Il s’agit d’un complexe résidentiel, commercial et de loisir. Pour attirer des investisseurs, ce projet a été présenté au ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale.

Evoquant les priorités du budget pour l’année 2019, M. Bouassida a souligné que la municipalité de Raoued a réussi à conclure des accords pour la réalisation des projets participatifs relatifs à la réfection des routes, et ce, au titre des années 2017, 2018 et 2019 d’un coût d’environ 6 millions de dinars

D’autres travaux d’un coût d’environ 2 millions de dinars relatifs à l’éclairage publics, à la réhabilitation des entrées des villes et à l’achat d’équipements, sont également programmés.

Bouassida n’a pas manqué d’évoquer certains projets bloqués comme le Marché de Sidi Amor et la réhabilitation de l’Abattoir municipal de Raoued.

Il a, par ailleurs, affirmé que le Conseil municipal a refusé la mise en place à Raoued d’une décharge de déchets. Celle-ci pourrait impacter la situation environnementale et menacer la santé des citoyens.

Notons que dans le cadre du Programme national de la protection des villes des inondations, des fonds ont été alloués par le ministère du Développement. Tenant compte de l’importance de ce programme M. Adnen Bouassida a, à cette occasion, appelé à accélérer les travaux relatifs à ce programme prioritaire.

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Régions

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Les Sfaxiens protesteront massivement ce samedi devant le siège de leur Municipalité pour la « fermeture de la SIAP »

Les habitants de la région de SFAX, soutenus par les composantes de la Société civile et a…