Accueil Régions Gabès Respire : le développement durable de Gabès est possible

Gabès Respire : le développement durable de Gabès est possible

0
0

Les 29 et 30 septembre s’est tenue la première édition de Gabès Respire, un festival rassemblant les acteurs du développement durable de la région soutenus par le Projet de Gouvernance Environnementale (PGE), financé par l’Union européenne et mis en œuvre par l’agence Expertise France. Ensemble, ils s’efforcent de démontrer qu’un autre développement est possible pour Gabès, loin de l’image négative qui lui est généralement associée.

L’environnement de la région a subi les assauts de l’industrialisation de son littoral, de sa surpêche et de l’urbanisation anarchique, mais les pistes sont nombreuses pour permettre aux Gabésiens et au Gabésiennes de créer des emplois, de bénéficier d’un environnement sain et de préserver leurs ressources naturelles.

Depuis 2015, le PGE de Gabès accompagne tous les acteurs concernés (gouvernorat, ministères, associations, entreprises, universitaires, etc.) dans la mise en place d’une gouvernance concertée et participative sur les questions liées à l’environnement. En parallèle, le projet a subventionné de nombreuses initiatives pour démontrer que le développement durable de Gabès n’est pas qu’une utopie.

Les actions menées par les associations accompagnées par le PGE le démontrent au quotidien sur un large éventail d’activités : agriculture durable et biologique, écotourisme, valorisation des déchets, revitalisation des oasis, restauration de la biodiversité, épuration biologique des eaux usées, énergies renouvelables, insertion des personnes vulnérables, etc.

La jeunesse de Gabès s’illustre particulièrement dans cette mobilisation pour un avenir plus sain. Réunis à l’occasion de Gabès Respire, ils ont lancé un appel pour faire entendre leur voix auprès des décideurs locaux et nationaux. Lycéens, étudiants, jeunes professionnels et activistes : dans cette première déclaration des jeunes de Gabès sur l’environnement, ils appellent à lancer rapidement une initiative politique sérieuse pour trouver des solutions aux problèmes environnementaux de leur région.

Remarque : Le contenu de la publication relève de la seule responsabilité des auteurs et ne peut aucunement être considéré comme reflétant le point de vue de l’Union européenne.

Gabès le 29 Octobre 2018


 

Déclaration des jeunes de Gabès pour l’environnement

 

Nous, jeunes de Gabès réunis le 29 septembre 2018 dans le cadre des journées Gabès Respire, sommes convaincus que notre région dispose d’un énorme potentiel naturel et de tous les atouts d’une zone touristique unique notamment une diversité de paysage : plage, oasis, désert (Sahara) et montagne.

Toutefois, Gabès souffre de la pollution sur tous les niveaux : air, eau, terre et mer ; ce qui a conduit à une situation environnementale chaotique. Nous considérons que la cause principale de cette situation est la zone industrielle qui engendre un rejet important de déchets nocifs dans la mer – particulièrement le phosphogypse – et émet des gaz toxiques dans l’air. Cette activité a conduit à la destruction des ressources marines, voire à l’extinction de plusieurs espèces et à la pénurie des ressources naturelles. La pollution a aussi atteint les habitants de la région, qui souffrent aujourd’hui d’une fatigue chronique et qui risquent l’ostéoporose, les maladies cancéreuses, et les maladies dermiques. Nous sommes conscients que la conscience sociale collective est presque absente, ce qui a aggravé les circonstances écologiques et environnementales. L’urbanisation est exponentielle et détruit les zones vertes et les oasis pendant que l’infrastructure est inadéquate.

Malgré cela nous n’avons remarqué aucune initiative politique sérieuse pour trouver des solutions sérieuses et catégoriques.

Pour remédier à cette situation, nous jugeons qu’il faut :

* Rassembler et unir les efforts de la société civile et de l’État pour trouver des solutions réalistes et pertinentes ;

* Multiplier les initiatives de sensibilisation des citoyens et des industriels ;

* Créer des zones vertes et des zones de plantation ;

* Éloigner les zones industrielles des habitations et traiter convenablement les déchets et les rejets ;

* Opter pour les industries propres dans le futur et encourager les porteurs de ces projets ;

* Filtrer systématiquement les émissions des industries polluantes ;

* Créer, appliquer et imposer des lois rigoureuses pour la protection de l’environnement et l’écosystème ;

* Encourager la recherche scientifique et les jeunes inventeurs ;

* Activer le dossier et les missions de la société de l’environnement et la plantation.

Jeunes de Gabès

Gabès, le 30 septembre 2018

Premiers signataires :

Dhafer Hassine – Activiste

Arij Chammem – Etudiante

Eya Ben Mhaddeb – Etudiante

Amal Atig – Activiste

Wael Soltane – Photographe

Souhail Othman – Etudiant

Marwa Chibani – Etudiante

Rafika Farhat – Etudiante

Hajer Mejri – Etudiante

Yasmine Najar – Lycéenne

Abderahman Najar – Etudiant

Houcem Bouabidi – Etudiant

Sabri Chedly – Etudiant

Kraiem Abdesslem – Etudiant

Moetaz Yahia – Etudiant

Ala Mzouga – Etudiant

Ebtissem Tlili – Sportive

Hala Ghoudi – Activiste

 

Télécharger la Newsletter 

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Régions

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

La ville de Soliman organise l’évènement « سليمان تجمعنا » dimanche 28 Avril

Le Comité du volontariat et de la société civile de la municipalité de Soliman (Slimane) a…