Accueil économie Le Chef du gouvernement en inaugurant FUTURALLIA 2018 : la Tunisie offre de nombreux privilèges et incitations à ses partenaires financiers

Le Chef du gouvernement en inaugurant FUTURALLIA 2018 : la Tunisie offre de nombreux privilèges et incitations à ses partenaires financiers

0
0

Le Chef du gouvernement d’union nationale, Youssef Chahed, a inauguré la 22ème session du Forum « Futurealia » sur les activités futures, ce jeudi 15 Novembre 2018, qui est accueilli par la Tunisie pour la première fois en Afrique, avec la participation de plus de 650 institutions tunisiennes et étrangères issues de 30 pays, lors duquel seront tenus plus de 6000 rencontres B2B entre les chefs d’entreprise participants.

 

Lors de son discours, Youssef Chahed a déclaré que la Tunisie et avec ce nombre distingué de participants et d’acteurs économiques participant à cet événement constitue une plate-forme pour l’investissement et le partenariat international et les interfaces efficaces, soulignant que cela procurait de nombreux avantages à ses partenaires en raison de sa position géographique et stratégique dans la région, en considérant l’amélioration notable de l’indicateur clé de l’investissement, notamment au niveau de la stabilité sécuritaire considéré comme facteur essentiel pour garantir la stabilité et au niveau des incitations et des privilèges prévus par la nouvelle loi de l’investissement.

Le Premier ministre a souligné la nécessité d’améliorer encore les indicateurs de croissance et la programmation de plusieurs grands projets qui seront lancés l’année prochaine, indiquant que ce programme économique sera supervisé par le gouvernement afin d’être mis en œuvre et suivi dans le but de créer de nouvelles opportunités d’investissement et de créer des emplois et d’encourager les initiatives privées en fournissant des fonds nouveaux et exceptionnels en faveur du Fonds pour l’emploi et créer l’autofinancement pour créer des entreprises en plus de la constitution de la banque des régions au cours de 2019.

Il a également souligné la nécessité de contrôler en permanence le déficit budgétaire par le biais du budget en 2019 en limitant la part du déficit budgétaire à 3,9% et en maîtrisant la hausse du déficit commercial, ce qui améliorerait le taux de change du dinar.

Le Youssef Chahed a conclu en réitérant un certain nombre de priorités économiques que le gouvernement s’emploiera à réaliser en 2019, dont les plus importantes sont la relance de l’économie nationale, la reprise de la croissance et les investissements, le rééquilibrage des principaux indicateurs économiques et de développement et le redressement des finances publiques. Il a expliqué que ce sont des objectifs basés sur les secteurs productifs telles que les industries stratégiques, l’agriculture et le tourisme et soutenir les éléments d’investissement et développer l’infrastructure et l’environnement.

 

    

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans économie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

La Tunisie s’oriente activement vers la ‘réduction du paiement en cash’ pour lutter contre les activités informelles et les pratiques illicites

Dans une déclaration faite par le Gouverneur de la BCT, Marwane Abassi, le vendredi 7 Déce…