Accueil Societé Attentat contre la synagogue de Djerba en 2002 : Christian Ganczarski, cerveau de l’attentat, poignarde en prison 2 surveillants et 1 officier

Attentat contre la synagogue de Djerba en 2002 : Christian Ganczarski, cerveau de l’attentat, poignarde en prison 2 surveillants et 1 officier

0
0

La prison haute sécurité de Vendin-le-Vieil, dans le Pas-de-Calais, en France, a été le théâtre d’une triple agression commise sur 2 surveillants et 1 officier, jeudi après-midi 11 Janvier 2018, agression dont l’auteur n’est autre qu’un certain Christian Ganczarski, un Allemand converti à l’islam et qui arrive à terme d’une condamnation à dix-huit ans de prison.

Jusque là, l’affaire parait sans grand intérêt pour nous Tunisiens, sauf que Ganczarski est impliqué dans un attentat qui nous a particulièrement choqués, en 2002, celui perpétré contre la synagogue de Djerba où 19 personnes (quatorze touristes allemands, trois Tunisiens, un Franco-Tunisien et un Français) avaient trouvé la mort et 30 autres furent également blessés.

L’auteur de l’attentat de Djerba est Nizar Naouar, un Franco-Tunisien de 25 ans, mort dans l’explosion du camion-citerne utilisé dans l’opération, et identifié comme le kamikaze qui a effectué l’attaque avec l’aide de son oncle Belgacem Naouar.

Pour revenir à ce Christian Ganczarski, les enquêteurs l’avaient considéré à l’époque comme étant le cerveau de toute l’affaire ; il est ressortissant allemand d’origine polonaise, converti à l’islam en 1986, ayant effectué des séjours au Pakistan et en Afghanistan entre 1999 et 2001. Il est suspecté d’être un membre important d’Al-Qaida.

Pourquoi donc a-t-il commis cette agression aux ciseaux contre les deux surveillants et l’officier, en hurlant «Allah akbar!», ce jeudi, alors qu’il est arrivé à terme de sa peine de 18 ans de prison ?

Tout simplement parce que, d’après les services pénitenciers français, Christian Ganczarski aurait craint d’être remis aux autorités allemandes, lesquelles n’auraient pas hésité à le remettre à leur tour à la justice américaine, dans le cadre des enquêtes, toujours en cours, sur les attentats du 11 septembre 2001.

Comme le monde est petit…

Source

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Societé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Soirée Hommage à Paris aux 2 figures de la gauche Tunisienne Salah Zeghidi et Maya Jribi à la Mairie du 2ème arrondissement

Cette année le Printemps culturel tunisien de Paris – 4ème Édition – est dédié…