Accueil Politique partis politiques Rached Ghannouchi durcit le ton : Là où se trouve l’intérêt de la Tunisie, se trouve Ennahdha

Rached Ghannouchi durcit le ton : Là où se trouve l’intérêt de la Tunisie, se trouve Ennahdha

0
0

Le mouvement Ennahdha a publié sur sa page officielle Facebook, le mardi 4  Décembre 2018, une déclaration attribuée à Cheikh Rached Ghannouchi, président du parti, que nous rapportons ci-après traduite de l’arabe :

Quel est le sens des propos de ceux qui viennent dire: « Il faut dissoudre le parti Ennahdha« , le plus grand parti dans le pays ???

Avec de tels propos, que reste-t-il de la démocratie dans le pays ???

Ce discours particulier représente le plus grand danger pour la démocratie.

Au sein d’Ennahdha, nous reconnaissons les droits de tous les Tunisiens tant qu’ils ne recourent pas à la violence, et ceci nous l’avions déjà dit depuis le 6 Juin 1981, lorsque nous avions demandé le visa de notre parti politique auprès des autorités, après que le Président Bourguiba eut déclaré sa volonté de reconnaître le pluralisme, mais ils nous réprimèrent et arrêtèrent environ 500 personnes de nos militants, y compris les dirigeants du mouvement, à cette époque.

Nous pensions que le discours d’exclusion avait pris fin avec la révolution, et malgré les 8 ans passés, il y a encore, dans le pays, ceux qui gardent toujours l’esprit d’exclusion et d’éradication incrusté, et parlent toujours dans leur fort intérieur d’une Tunisie sans Ennahdha, c’est-à-dire d’une Tunisie sans démocratie, alors que nous avons toujours répété que : la Tunisie sans front et sans Niadaa Tounes, est un pays sans démocratie.

Tout le monde doit admettre tout le monde, et jusqu’à ce que certains reviennent à la raison et soient prêts à reconnaître Ennahdha, la démocratie tunisienne demeure toujours en danger.

Les récentes conférences de presse ciblant notre mouvement Ennahdha, nous ont rappelé la conférence de presse tenue par le ministre de l’Intérieur en 1991, lors de laquelle il avait annoncé le complot simulé d’un coup d’Etat d’Ennahdha contre le régime, c’est-à-dire que la mentalité de Ben Ali est toujours présente chez nombre de nos opposants et qu’ils n’ont pas encore épuré leurs cœurs, et leurs esprits ne leur parlent pas de rivaliser avec Ennahdha par le biais des urnes, mais plutôt de les mettre en prison.

Cette ère est révolue, et à tout jamais, si Dieu le veut.

Pr Rached Ghannouchi

http://

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans partis politiques

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Présentation des résultats de l’étude sur l’intégration du genre dans les partis politiques

Aswat Nissa, en partenariat avec la fondation Heinrich Böll Stiftung Tunis, organise son …