Accueil Politique Justice Le Président de la République reçoit une délégation de la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples qui a organisé à Tunis sa 51ème session

Le Président de la République reçoit une délégation de la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples qui a organisé à Tunis sa 51ème session

0
0

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a reçu au palais de Carthage, le jeudi 6 Décembre 2018, une délégation de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples, conduite par son président Sylvain Oré, et ce, à l’occasion de l’organisation à Tunis des travaux de la 51ème édition de cette cour du 12 Novembre au 7 Décembre courant.

 

  

Le Chef de l’État, a souligné l’importance du rôle central de la justice dans l’instauration de la démocratie et la mise en place d’un État de droit et des institutions, le respect des libertés individuelles, l’instauration des droits de l’homme dans la réalité et la pratique, tout en mettant l’accent sur le fait que la Tunisie qui a franchi de grandes étapes depuis son indépendance dans le domaine de la généralisation de l’enseignement et de la liberté de la femme selon un processus moderne et progressif, S’engage à aller de l’avant de manière irréversible dans la consolidation de ces acquis, en établissant les fondements d’un État civil et en instaurant une culture de la citoyenneté et de l’égalité dans la vie publique et privée.

BCE a souligné également la dimension africaine de la Tunisie et sa volonté de renforcer sa coopération avec les pays africains et les institutions de l’Union africaine, en particulier avec les mécanismes africains liés à la promotion et à la protection des droits de l’homme, ainsi qu’à la promotion de la solidarité entre les pays africains pour la défense des intérêts de leurs peuples, et la nécessité de continuer à investir dans l’éducation et les femmes en tant que facteur clé pour rattraper les pays développés.

 

Pour sa part, le Président de la Cour africaine a remercié la Tunisie et le Chef de l’État pour son soutien aux efforts déployés par la Cour pour protéger les droits de l’homme sur le continent africain, en particulier en acceptant d’associer notre pays aux travaux de sa cinquante et unième session, et a félicité les autorités tunisiennes pour leur aide et les facilités ayant contribuer à faire réussir les travaux de la cour, qui seront couronnés par l’annonce de verdicts relatifs à plusieurs affaires dont elle était saisie.

Sylvain Oré, a considéré que le choix de la cour de la Tunisie pour abriter sa 51ème session est une reconnaissance que la Tunisie constitue un modèle réussi au niveau africain dans le domaine des droits de l’homme, de la promotion de l’état de droit, de la mise en place d’un système de droits de l’homme sur le terrain et de la promotion du rôle des femmes dans la société.

Dans ce contexte, il a rappelé la décision des autorités tunisiennes d’accepter la compétence de la Cour africaine en matière de poursuites et de pétitions de particuliers et d’organisations non gouvernementales dotés du statut d’observateur auprès de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples.

Rappelons que le juriste tunisien  Rafaa Ben Achour (le 2ème à partir de la gauche sur la photo) a été élu ‘Juge à la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples’, depuis Juin 2014.

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Justice

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Rassemblement protestataire des Avocats, Médecins, Huissiers notaires et Experts-comptables devant le Tribunal de 1ère instance à Bab Bnet

Le Tribunal de première instance de Tunis, à Bab Bnet, connaît ce jeudi matin 13 Décembre …