Accueil économie La Tunisie s’oriente activement vers la ‘réduction du paiement en cash’ pour lutter contre les activités informelles et les pratiques illicites

La Tunisie s’oriente activement vers la ‘réduction du paiement en cash’ pour lutter contre les activités informelles et les pratiques illicites

0
0

Dans une déclaration faite par le Gouverneur de la BCT, Marwane Abassi, le vendredi 7 Décembre 2018, les Tunisiens vont devoir s’habituer à payer par chèque ou par virement (bancaire ou postal) les sommes d’argent dépassant les 10 000 dinars, dans le but de promouvoir l’inclusion financière sur plusieurs faces.

Il semble d’ailleurs que l’idée de ce procès de réduction de circulation d’argent liquide, qualifié de « de-cashing », n’est pas d’aujourd’hui, et qu’elle a été entamée depuis quelques années.

On relève qu’au mois d’octobre de l’année dernière, lors d’une réunion de travail tenue sur le thème «Réflexion sur la réduction du cash (de-cashing) dans l’économie : Etat des lieux, enjeux et feuille de route »,  Chedly Ayari, gouverneur de la BCT à l’époque, a affirmé que cette action, s’inscrit dans le cadre d’une stratégie nationale de promotion de l’inclusion financière, de la consolidation des ressources du système bancaire, d’une meilleure allocation des ressources financières au profit de l’économie organisée et de la lutte contre les activités informelles et pratiques financières illicites, et ce, à travers la réduction du cash dans l’économie et le développement et la promotion des systèmes et moyens de paiement électroniques et de la finance digitale.

Cette métamorphose financière serait dictée par la mutation vers un monde digital qui n’est pas spécifique à la Tunisie, mais qui est plutôt planétaire, et qui est en fait le fruit « doux-amer » des étonnantes évolutions technologiques qui sont en train de marquer la planète.

Alors pensez-y, il n’y aura plus d’acquisition de biens immobiliers ni de véhicules payés en « cash » au-delà de 10 000 dinars, à partir du 1er Juin 2019 ! Il faudra impérativement passer par le biais de la banque ou de la poste.

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans économie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Séminaire autour des succès économiques de la Malaisie et de la Turquie. Pourquoi ? Comment ? Leçons apprises

Le Centre pour l’Étude de l’Islam et de la Démocratie (CSID) et le Réseau isla…