Accueil économie Le ministre du Commerce Omar Béhi justifie le report de l’application de l’augmentation de la taxe appliquée aux Grandes surfaces

Le ministre du Commerce Omar Béhi justifie le report de l’application de l’augmentation de la taxe appliquée aux Grandes surfaces

0
0

Le ministre du Commerce, Omar Béhi, a expliqué que « le report de l’application de l’augmentation des taxes (portées à 35%) imposées aux grandes surfaces, à compter de Janvier 2020, évitera toute augmentation des prix des biens de consommation dans la période à venir et de préserver ainsi le pouvoir d’achat du citoyen« .

Selon la TAP, citant M. Béhi : « L’augmentation des impôts appliqués à ces grandes surfaces entraînera une augmentation des prix et par conséquent une diminution du pouvoir d’achat du citoyen, ce qui a incité le gouvernement à approuver le report de l’application de cette taxe« .

Le ministre a ajouté que « Cette décision s’inscrit dans le cadre des efforts visant à réduire le taux d’inflation pour finir l’année en cours à 4,7%, contrairement au dernier rapport du Fonds monétaire international (FMI), qui a révisé le taux d’inflation de la Tunisie à 8,1% pour 2018« .

Le ministre a souligné que « l‘Article qui a été approuvé dans la loi de finances de 2019 concerne uniquement le report de l’application d’une taxe de 35% sur les grandes surfaces et non la réduction de son taux, comme on le dit « .

Cet article, présenté par le gouvernement dans les articles additionnels de la loi de finances de 2019, prévoit le report de l’application d’une taxe de 35% sur les grands surfaces au 1er Janvier 2020, au lieu de son entrée en vigueur en janvier 2019.

Néanmoins, l’article concerné a suscité une vive controverse au sein de l’Assemblée des représentants du peuple, qui a atteint le niveau des accusations entre députés, sachant que les députés de l’opposition ont exprimé leur refus catégorique de voter cet article, estimant qu’il servait les lobbys de la corruption.

Le projet de loi a donc été approuvé par 88 voix pour et 31 voix contre avec 5 abstentions.

A noter que 60 députés issus de différents blocs parlementaires, y compris Nidaa Tounes, se préparent à contester la Loi de finances 2019. Cette contestation intervient à l’initiative du député indépendant Mondher Belhadj Ali et dans la foulée des manifestations organisées par un certain nombre de secteurs contre les mesures contenues dans cette loi.

Traduit du site Tunivisions en langue arabe

 

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans économie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Arrivée à l’aéroport international d’Enfidha des premiers contingents de touristes britanniques venus des plus grandes villes du royaume

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, René Trabelsi, poursuit sa politique de p…