Accueil Societé faits divers Crimes et châtiment : L’incendie dans la maison à Oued Ellil où sont mortes une mère et ses 3 filles serait doublement criminel

Crimes et châtiment : L’incendie dans la maison à Oued Ellil où sont mortes une mère et ses 3 filles serait doublement criminel

0
0

Mise à Jour à 10h45

Intervenant ce matin dans Sbeh Ennes, le porte parole de la Garde nationale Houssem Jbebli a démenti l’arrestation du principal suspect dans l’odieux crime perpétré à Oued Ellil, indiquant dans ce contexte que le fils suspecté est toujours en fuite, et que le père, qui a été entendu avant d’être remis en liberté, serait dans un état psychologique difficile.

————

Selon des informations émanant de sources sécuritaires, l’incendie déclaré dans une maison à Oued Ellil, le jeudi 27 Décembre 2018, où ont été découverts trois corps (une mère de 60 ans et ses trois filles de 23-25-30 ans), serait criminel.

Le porte-parole de la direction générale de la Garde nationale, le Colonel Houssem Jbebli, aurait déclaré à Mosaïque Fm que des coups de couteau ont été relevés sur les quatre corps, et que de ce fait il s’agirait d’un crime proprement dit et non d’un incendie accidentel.

Par ailleurs, suite à l’enquête pour meurtre ordonnée par le ministère public, et l’autopsie pratiquée sur les corps des victimes, les enquêteurs auraient orienté leurs soupçons vers le fils qui aurait poignardé sa propre mère ainsi que ses trois sœurs, avant de mettre le feu au domicile familial.

L’enquête se poursuit toujours…

Source

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans faits divers

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Un prêtre tué par un sans-abri tunisien à Côme en Italie avant de commencer à distribuer le petit-déjeuner aux sans-abris

Don Roberto Malgesini, un prêtre de 51 ans au diocèse de Côme, dans le nord de l’Italie, a…