Accueil Politique Les 3 Présidents se réunissent avec Noureddine Taboubi, Samir Majoul et les présidents des partis et des blocs parlementaires soutenant le gouvernement

Les 3 Présidents se réunissent avec Noureddine Taboubi, Samir Majoul et les présidents des partis et des blocs parlementaires soutenant le gouvernement

0
0

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a supervisé ce vendredi 28 Décembre 2018, au palais de Carthage, une réunion consacrée à l’examen des derniers développements dans le pays, en particulier la crise économique et sociale actuelle, à laquelle ont assisté le président de l’Assemblée des représentants du peuple, Mohamed Ennaceur, le Chef du gouvernement, Youssef Chahed, le Secrétaire général de l’Union générale tunisienne du Travail, Noureddine Taboubi, et le président de l’Union tunisienne du Commerce, de l’industrie et de l’Artisanat, Samir Majoul, ainsi que les présidents des partis et des blocs parlementaires soutenant le gouvernement.

Ont participé à cette réunion, le Président du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, le Secrétaire général du parti Machrou Tounes, Mohsen Marzouk, et le Secrétaire général de la Coalition nationale, Mustapha Ben Ahmed.

Nous nous apercevons tout de même de l’absence ‘flagrante’ du parti de Nidaa Tounes à cette sorte de ‘Conseil de la République’, si l’on puisse l’appeler ainsi.

Lors de l’ouverture de cette réunion, le Chef de l’État a souligné la détérioration de la situation économique et sociale ainsi que la tension politique et les tensions exacerbées dans le contexte d’une situation sécuritaire délicate témoin de tentatives répétées d’affaiblissement de l’État et qui menace sa stabilité, ce qui augure mal pour une amélioration rapide des situations et pourrait ouvrir au contraire la porte à plus de risques et de défis.

BCE a souligné la nécessité de poursuivre le dialogue entre toutes les parties sur la base de l’intérêt national et de l’écartement des calculs politiques étroits et de trouver des solutions radicales capables de démanteler les éléments de la crise actuelle et de prendre des décisions courageuses pour redonner espoir aux Tunisiens, préserver la voie démocratique et protéger l’État des dangers, avec seulement la loyauté envers la Tunisie et envers l’intérêt suprême de son peuple.

 

 

 

 

Le règlement de ce différend social concernant l’augmentation dans la Fonction publique et le Secteur public va-t-il émaner du palais de Carthage ?

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Politique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

BCE reçoit une délégation de la HAICA conduite par son président Nouri Lajmi

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a reçu au palais de Carthage, dans l&rsq…