Accueil économie Youssef Chahed rend visite à la SAGEMCOM qui emploie 4.000 ouvriers et qui entame une extension pour créer 1.000 emplois de plus

Youssef Chahed rend visite à la SAGEMCOM qui emploie 4.000 ouvriers et qui entame une extension pour créer 1.000 emplois de plus

0
0

Le Chef du gouvernement d’union nationale, Youssef Chahed, a effectué dans l’après-midi du vendredi 18 Janvier 2019 une visite sur les lieux au siège de la société SAGEMCOM, établie sur une superficie de 18162 m², et qui emploie prés de 4.000 ouvriers. A noter que cette société réalise un chiffre d’affaire annuel de l’ordre de 55 millions d’euros.

Cette visite s’inscrit dans le cadre du projet d’extension de l’usine de fabrication de la société qui sera entamé au début du mois de Février 2019 avec des investissements supplémentaires de l’ordre de 50 millions de dinars avec la création de 1000 postes d’emplois.

 

 

L’extension vice à rehausser le niveau de la production des compteurs intelligents dans le cadre de l’intégration de lignes de fabrication et d’installations modernes.

Dans une déclaration faite à l’issue de la visite, Youssef Chahed a souligné que cette société est considérée comme l’une des sociétés les plus prospères de Tunisie et à forte valeur d’exportation, ce qui est un exemple à suivre car elle peut nous introduire dans l’ère des industries de pointe.

Il a noté que cette société, à l’instar d’autres sociétés étrangères installées en Tunisie, connaît de nombreux obstacles et problèmes administratifs, et a promis de les aider à les surmonter afin d’élargir l’étendue de leurs services afin de favoriser l’économie tunisienne.

En réponse à la question « Qui a été le vainqueur finalement dans la grève générale ?« , le Chef du gouvernement a déclaré que la démocratie tunisienne avait triomphé hier parce que la grève de la Fonction publique et du secteur public, réclamée par l’UGTT, a été couronnée de succès et qu’aucun incident, ni violence, et ni affrontement n’avaient eu lieu, comme l’avaient annoncé de nombreux observateurs.

Chahed a ajouté que la grève avait un coût financier énorme pour l’économie nationale, en particulier dans cette situation économique difficile que connaît la Tunisie. Mais nous ne pouvons pas parler de « Vainqueur ni de perdant », a-t-il déclaré, « Nous ne traitons pas avec l’UGTT avec cette logique. »

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans économie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Le pourcentage des échanges commerciaux entre les pays du Maghreb est le plus faible du monde et n’excède pas 5%

Mr Taieb BACCOUCHE, Secrétaire général de l’Union du Maghreb Arabe (UMA), a déclaré …