Accueil News Médias culture Dachra: le premier film horreur 100% tunisien est maintenant dans les salles de cinéma

Dachra: le premier film horreur 100% tunisien est maintenant dans les salles de cinéma

0
3
Dachra, le premier film horreur 100% tunisien est maintenant dans les salles de cinéma

La date du 15 Janvier 2019 est une date sans doute inoubliable pour tous ceux qui ont été présents à la salle de l’opéra de la Cité de la Culture de Tunis, pour assister à l’avant-première du film ‘Dachra’, réalisé par le jeune cinéaste Abdelhamid Bouchnak, fils du grand ténor Lotfi Bouchnak.

La projection a eu lieu en présence du réalisateur et les acteurs du film, ainsi qu’un certain nombre de grands artistes assez connus sur la Tunisie.

Le film est classé ‘interdit aux moins de 12 ans’, en raison du sujet qu’il aborde qui est la sorcellerie, et notre jeune réalisateur a pris un énorme risque en brisant les tabous avec des scènes pas très terrifiantes mais assez angoissantes.

L’avant-première a été animée par l’acteur Marwen El Eryen qui a choisi de soutenir le jeune réalisateur, en prenant la parole en public avant la projection du film pour revenir sur le grand succès du film sur le plan international, par la suite, il cède la parole au réalisateur.

Face à un public de diverses origines et de générations confondues qui s’était levé pour applaudir Abdelahmid Bouchnak, ce dernier a exprimé les angoisses et les émotions traversées pour concrétiser ce rêve, et a remercié chaque personne qui a cru en lui et qui l’a suivi jusqu’au bout, toute personne qui a fait des sacrifices pour lui.

« Je n’avais pas d’argent, ni les moyens pour faire un film d’horreur d’une durée de 1h48 min, mais j’ai réussi à tenir le coup sans attendre de l’aide de personne » Il a indiqué qu’il a dû vendre sa propre voiture, emprunter de l’argent à sa famille pour collecter les fonds nécessaires pour concrétiser son projet. Sans dons ni sponsors, ça n’était certainement pas facile.

Le jeune réalisateur n’a rien regretté aujourd’hui, et la résistance reste l’engagement de son discours.

Le film a été présenté dans le cadre d’une séance spéciale aux JCC 2018, et n‘arrête pas de récolter les récompenses dans les festivals de films du monde.

‘Dachra’ est aujourd’hui jugé comme une véritable œuvre d’art par tous les spectateurs, et il a été sélectionné également lors de la 33 ème édition au Festival du film de Venise, en Italie, ainsi que dans d’autres festivals tels que : Festival polonais SPLAT Film FestIternational, Fantastic Film Festival, Midnight Screenings au Cairo, International Film Festival en novembre 2018, et dernièrement au Göteborg Film
Festival, dans la session New Voice.

En ce qui concerne la date de projection de l’avant-première du film, Abdelhamid Bouchnak a déclaré que c’était une date symbolique pour des raisons personnelles, mais parce qu’à la même période, une année en arrière, ce film était juste une idée eu lors de son voyage à Canada. Une idée aussi excitante qu’angoissante comme il a affirmé.

Le lieu du tournage était dans une forêt à Aïn Draham, dans un climat aussi froid que terrifiant la nuit. A noter que le contenu du scénario est très intense et passionnant, on ressort du film à la fois angoissé mais boosté par l’effet ‘plot twists’ qui maintient la surprise à la fin du film.

Charger plus d'articles
Charger plus par Souleyma Khadhraoui
Charger plus dans culture

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Ahmed Mejri participe avec plusieurs artistes musiciens saint-louisiens à un atelier de musique-fusion au Sénégal

Suite à une invitation pour une résidence artistique par Marc Monsallier, le directeur l’I…