Accueil économie Youssef Chahed au Forum économique de DAVOS : « Pas de développement sans stabilité politique et sociale »

Youssef Chahed au Forum économique de DAVOS : « Pas de développement sans stabilité politique et sociale »

0
0

Le Chef du gouvernement Youssef Chahed, qui participe depuis hier, mardi 22 Janvier 2019, au Forum économique de Davos, est intervenu durant la conférence placée sous le thème : « La vision stratégique pour le Moyen-Orient« , en présence du Premier ministre palestinien, Rami Hamdallah, le Président exécutif du Conseil de développement économique du Bahreïn, Khaled al-Remihi, le Ministre de l’économie et du plan saoudien, Mohamad al-Touijri, et le Directeur général du groupe Magid al-Fatim Holding au Bahreïn.

 

 

Au début de son intervention, Chahed a souligné l’existence de différends entre les modes de développement dans la région de MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord), malgré l’existence de points communs, considérant que la Tunisie a connu une période de transition ‘souple’, malgré les nombreuses crises économiques dues à plusieurs attentats terroristes ce qui nous a fait payer le ‘prix fort de la démocratie’ après avoir vécu, pendant des années, sous un régime unique.

Il a expliqué que la réalisation du développement, que ce soit au M.O. ou en Tunisie, passe obligatoirement à travers la garantie de la stabilité sur le plan politique et social, donnant pour exemple, dans ce contexte, les répercussions de la crise libyenne sur l’économie tunisienne.

 

 

Chahed a indiqué que notre pays a doublé les budgets de la Sécurité et de la Défense, pour combattre le terrorisme et concrétiser des opération préventives à succès, et cela a été au dépens du développement régional et la promotion des catégories marginalisées.

Le Chef du gouvernement a ajouté, entre-autres, que le pays souffre essentiellement du chômage des diplômés du supérieur, sachant que leur taux représente le tiers des chômeurs, et ceci nous a incité à encourager l’initiative personnelle et la création d’une Banque régionale, soulignant la nécessité de faire adhérer le secteur privé à ce processus de développement, en plus de la nécessité d’adapter l’éducation et la formation professionnelle au marché du travail.

Il a conclu son intervention en rappelant le phénomène de la migration à l’étranger des jeunes compétences, insistant sur la nécessité de trouver des solutions pour y faire face par le biais de l’encouragement de l’initiative personnelle, assurant que le pari du gouvernement est maintenant de réussir à adopter la numérisation.

 

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans économie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Rencontre Kais Saïed – Hichem Mechichi : Mécontentement, tension, et discordance profonde !

Le président de la République, Kais Saïed, a reçu au palais de Carthage, dans l’aprè…