Accueil Societé Enseignement Sami Tahri : Il n’est pas question d’année blanche et les deux parties doivent poursuivre le dialogue et accepter de faire des concessions

Sami Tahri : Il n’est pas question d’année blanche et les deux parties doivent poursuivre le dialogue et accepter de faire des concessions

0
0

Commentant les derniers évènements survenus lors de la reprise des réunions de négociations entre le ministère de l’Éducation et la Fédération générale de l’Enseignement secondaire, ainsi que la situation dans laquelle se trouvent les élèves qui voient leur avenir compromis, le Secrétaire général adjoint de l’Union générale tunisienne du travail, Sami Tahri, a déclaré que : »Le Bureau exécutif de l’UGTT est déterminé à assurer le succès de l’année scolaire et de franchir les entraves actuelles dans le secteur de l’enseignement secondaire« .

Dans sa déclaration publiée sur le quotidien Assabah, il a ajouté : « Il n’est pas question d’année blanche quelles que soient les raisons« , indiquant également que : « Le dialogue doit se poursuivre entre la Fédération générale de l’enseignement secondaire et le ministère de l’Éducation, et les deux parties sont tenus de faire des concessions pour parvenir à un accord« .

Tahri a souligné entre-autres que : « L’année scolaire actuelle doit réussir dans tous ses aspects. »

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Enseignement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Lassaad Yacoubi appelle les fonctionnaires et salariés à réagir « uniformément » contre l’augmentation du taux d’intérêt directeur de la Banque centrale

Suite au communiqué rendu public par la Banque Centrale de  Tunisie, le mardi 19 Février 2…