Accueil économie Tourisme Le Président de l’association « Tunisiens de Hollande » se pose la question : A quoi sert l’aéroport international d’Enfidha ?

Le Président de l’association « Tunisiens de Hollande » se pose la question : A quoi sert l’aéroport international d’Enfidha ?

2
0

Lors de son dernier séjour en Tunisie, notamment dans la région de Sousse, du 15 au 22 Janvier 2019, M. Salah Haj Mansour, le Président de l’association « Tunisiens en Hollande », qui réside à Amsterdam, a été surpris, le jour de son arrivée et le jour de son retour aux Pays-Bas, de l’état désertique de l’aéroport international Enfidha-Hammamet.

Il s’est même posé la question : à quoi sert un aéroport aussi immense, qui malheureusement reste ‘vide’ de toute activité, et où l’on se sent comme dans un ‘désert’ ?

Comme si Salah est un grand voyageur qui vient de nombreuses fois dans son pays natal, il a fait remarquer qu’il a constaté cette situation depuis la révolution du jasmin. Si Salah poursuit en assurant que le trafic dans cet aéroport se limite à un ou deux vols par jour, et c’est vraiment dommage.

 

 

Un autre problème a été soulevé par le Président de l’association « Tunisiens de Hollande », c’est l’absence de moyens de transport à l’aéroport, ni bus et ni taxis, pour les passagers qui ne viennent pas en groupe.

A noter que M. Salah Haj Mansour et son association continuent toujours de promouvoir la destination tunisienne auprès des touristes hollandais, malgré de tels handicaps !

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Tourisme

2 Commentaires

  1. Tarak KLAA

    30/01/2019 à 14:39

    L’aéroport d’Enfidha , en période hivernale , ne traite que 7 ou 8 vols par semaine !!
    Mais il n’a pas toujours été désert.
    A l’époque où la Troïka était au pouvoir , il avait connu une activité beaucoup plus importante.
    de 2011 à 2014 il avait largement dépassé le cap du million de passagers annuels , et même atteint les 2 millions de passagers annuels en 2012 , 2013 et 2014. (2011 :1,300,000 , 2012: 2,100,000 , 2013:2,300,000 , 2014: 2,200,000).
    Pour retomber en-dessous du million dès 2015 , et a atteint péniblement 900 000 en 2018.
    Pendant que cet baéroport est aujourd’hui presque totalement délaissé , alors qu’il est ultra-moderne , l’aéroport de Tunis-Carthage , sous-dimensionné , et largement saturé, avec 6 millions de passagers , alors que sa capacité nominale est de 4,5 millions !!.
    Il y a un ré-équilibrage à effectuer , manifestement.
    Je rappelle qu’à l’origine , Enfidha était sensé suppléer Tunis-Carthage , en tous cas le soulager.

    Répondre

    • Anouar Chennoufi

      30/01/2019 à 15:00

      Bonjour cher Monsieur Klaa
      Merci pour tous ces détails, nous constatons que vous être très introduit.
      Salutations
      Anouar CHENNOUFI

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Le restaurant ABOU NAWAS, un nouveau-né au Movenpick Hotel Gammarth Tunis

Le Restaurant Abou Nawas est en réalité un endroit historique dans un hôtel mythique. Ouve…