Accueil Politique gouvernement Youssef Chahed se penche sur le cas des enfants de Regueb et leur rend visite au centre « أملي » à Hammam-Lif

Youssef Chahed se penche sur le cas des enfants de Regueb et leur rend visite au centre « أملي » à Hammam-Lif

0
0

Le Chef du gouvernement Youssef Chahed, a rendu visite au Centre national « أملي » pour l’accueil des enfants à Hammam-Lif, dans l’après-midi du mardi 5 Février 2019, où il a pris connaissance de l’état psychologique des 42 enfants ramenés de la ville de Regueb.

 

 

A l’issue de cette visite, Chahed a déclaré que l’État a toujours assumé ses responsabilités de protéger les enfants conformément à la Constitution et à leur intérêt suprême, soulignant que l’État est civil et n’accepte pas que les enfants soient soumis à aucune démagogie ni leur utilisation d’aucune manière.

Chahed, a déclaré également que toutes les personnes qui violent la loi sous l’égide d’associations seront poursuivies en justice, sachant que plus de 160 affaires ont été engagées contre ces associations, y compris l’association de Regueb.

Le Chef du gouvernement a salué le pouvoir judiciaire, qui a réagi rapidement en insistant sur la nécessité de maintenir les poursuites à l’encontre de tous les coupables envers ces enfants, indiquant que la Constitution de la République tunisienne punit sévèrement ces crimes et ces agressions.

Chahed a pris connaissance entre-autres des conditions d’hébergement des enfants dans ce centre et a rencontré un certain nombre de psychologues pour s’enquérir de leur état psychologique, en insistant sur la nécessité de leur fournir le maximum de soins afin qu’ils puissent retrouver une vie normale dans les meilleures conditions.

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans gouvernement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Communiqué de la Présidence du gouvernement

A la suite des pluies diluviennes qui s’étaient abattues sur certaines régions du go…