Accueil News Médias Radio Sfax: L’instituteur accusé d’harcèlements sexuels sur d’innocents élèves ne fait pas partie du personnel permanent de la radio

Radio Sfax: L’instituteur accusé d’harcèlements sexuels sur d’innocents élèves ne fait pas partie du personnel permanent de la radio

0
0

Une campagne de distorsion systématique des médias et des journalistes, dans le secteur public et privé au même niveau, a ciblé la Radio nationale tunisienne et plus particulièrement Radio Sfax, en leur attribuant ce qui contribuerait à inciter l’opinion publique à se retourner contre son personnel journalistique et administratif, et à les mettre face à des dangers et à des réactions irresponsables. ..

Mabrouk Maachaoui, Directeur de  Radio Sfax, a tenu à donner des explications sur ce que certaines sources électroniques ont prétendu, à savoir que l’instituteur accusé d’harcellements sexuels sur des enfants mineurs exercerait à Radio Sfax :

-Nous condamnons sévèrement de tels crimes que nous dénonçons

-L’accusé a effectivement collaboré avec Radio Sfax pour une durée très limitée, entre le milieu de 2016 et le 1er trimestre de 2017, mais en tant que réalisateur, pas plus, après avoir présenté une autorisation émise par son administration, comme conditions de collaboration avec la radio. Il ne fait donc pas partie du personnel permanent de la radio, comme il a été relayé.

-Nous invitons donc tous les intervenants dans le domaine médiatique, audiovisuel et plateformes électroniques, qui ont relayé l’info, à vérifier toute information avant de la publier et de s’informer auprès des concernés.

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Médias

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Khémaïes Jhinaoui accorde une interview au site «arabic.sputniknews.com» sur la situation en Libye et la position de la Tunisie face à ce conflit armé

Le ministre des Affaires étrangères, Khémaïes Jhinaoui, a accordé une brève interview au s…