Accueil économie Retour sur le forum du dialogue autour de la loi horizontale de stimulation des investissements et de l’amélioration du climat des affaires en Tunisie

Retour sur le forum du dialogue autour de la loi horizontale de stimulation des investissements et de l’amélioration du climat des affaires en Tunisie

0
0

Le Chef du gouvernement, Youssef Chahed, a supervisé durant la matinée du jeudi 14 Mars 2019 les travaux du Forum de dialogue autour du projet de loi horizontale visant à stimuler les investissements et à améliorer le climat des affaires ainsi que le programme de travail « Doing Business 2020« .

 

Lors de son discours d’ouverture, Chahed a déclaré que l’objectif principal de ce forum était d’informer les acteurs économiques des mesures prises par le gouvernement pour stimuler les investissements et développer le climat des affaires, ainsi que des prochaines mesures importantes à prendre pour atteindre les objectifs de la Tunisie au niveau de l’indicateur Doing Business.

Le Chef du gouvernement, a souligné que le gouvernement travaille à l’amélioration du climat des affaires, assurant que la Tunisie a gagné 8 points dans le classement de Doing Business en se situant pour la première fois après six années de déclin, au 80ème rang, s’inscrivant ainsi dans le TOP 5 aux niveaux africain et arabe. Il a ajouté que l’objectif tracé par le gouvernement est d’intégrer le TOP 50 au niveau mondial et dans les trois premières places aux niveaux africain et arabe, à l’horizon 2020.

À cet égard, Youssef a rappelé les grandes réformes adoptées ces dernières années pour améliorer le climat des affaires, notamment la loi sur les banques, les lois sur les avantages fiscaux, la loi sur la compétivité, la loi sur les partenariats public-privé, la loi relative aux énergies renouvelables et la loi visant à encourager les nouvelles entreprises (startups).

 

 

Il a ajouté que la nouvelle loi sur l’investissement est l’une des nouvelles réformes majeures: elle offre aux investisseurs les garanties nécessaires pour un traitement juste et équitable et traite également de manière horizontale toutes les lois qui font obstacle aux investisseurs.

Le Chef du gouvernement a annoncé, dans le cadre de la deuxième phase du programme de réformes le plan d’action national pour stimuler les investissements et améliorer l’environnement de travail, l’introduction du projet de loi sur la stimulation des investissements et l’amélioration du climat des affaires ou de ce que l’on a appelé la « loi horizontale », qui vise à surmonter un certain nombre d’obstacles législatifs, qui bloque l’investissement, ajoutant que le gouvernement a cherché par le biais de ce projet de loi à introduire un ensemble de réformes législatives visant des chapitres spécifiques afin de garantir la rapidité et l’efficacité, en attendant l’achèvement des profondes réformes législatives en cours.

Au cours de son discours, Chahed a insisté sur la nécessité de soutenir les secteurs productifs en mettant l’accent sur plusieurs piliers de base, dont le premier serait la gouvernance et ce par le biais de la création de l’Instance supérieure de suivi des politiques économiques, l’amélioration de l’infrastructure des sites de production, le développement de la formation dans ces secteurs et la promotion des exportations.

Il convient de rappeler que le Chef du gouvernement a présidé un peu plutôt la première session du Conseil suprême de l’investissement, au cours de laquelle quatre grands projets d’une valeur de 227 millions de dinars ont été approuvés dans les secteurs de l’industrie agro-alimentaire, et de la fabrication de composants pour automobiles et avions, et que lors des prochains conseils seront adoptés d’autres projets d’investissements de plus de 2600 millions de dinars.

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans économie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Séminaire autour des succès économiques de la Malaisie et de la Turquie. Pourquoi ? Comment ? Leçons apprises

Le Centre pour l’Étude de l’Islam et de la Démocratie (CSID) et le Réseau isla…