Accueil Societé Association & organisation FTDES : Une inévitable tentative de suicide d’un réfugié érythréen en Tunisie

FTDES : Une inévitable tentative de suicide d’un réfugié érythréen en Tunisie

0
0

Un adolescent érythréen de 15 ans a tenté de mettre fin à sa vie

Pris en charge par le centre du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) à Médenine, le 11 mars 2019, le jeune réfugié s’est coupé les veines dans le centre. Les réfugiés présents ont essayé de lui porter secours en appelant l’ambulance de l’hôpital régional à maintes reprises, avant qu’il ne reçoive les secours nécessaires.

Il est actuellement à l’hôpital Hedi Chaker de Sfax au service psychologique, sans l’assistance d’un traducteur parlant sa langue natale, sans eau ni nourriture suffisante. Il y subit des mesures d’isolement et de contention sévères par le dosage de médicaments et de somnifères.

Dans son dernier rapport, le FTDES a constaté que, depuis près de 6 mois, les réfugiés de ce même centre vivent dans des conditions déplorables qui se dégradent de plus en plus. Les migrants font face à une insuffisance de nourriture, d’hygiène, des difficultés d’accès aux soins de santé nécessaires et un manque d’informations sur leurs droits fondamentaux.

Plusieurs de ces migrants ont fui en Libye, suite aux conditions déplorables en Libye, considérant que ce centre représente leur seul refuge pour échapper à la mort, la prison, la surexploitation et la maltraitance au travail.

Il est temps de se défaire de l’idée que les migrants sont bien pris en charge, qu’ils sont assistés de manière efficace dans ce centre et que l’UNHCR contribue au bon essor des migrants.

Le Forum Tunisien pour les Droits Économiques et Sociaux (FTDES)  souhaite un bon rétablissement à ce jeune érythréen et demande à l’UNHCR de :

  • fournir un traducteur dans une langue compréhensible pour ce jeune
  • fournir les besoins nécessaires en nourritures, en eau, en soins médicaux, en hygiène et un logement décent
  • prioriser la réinstallation des migrants dans des pays d’asile
  • informer davantage les réfugiés de leurs droits fondamentaux

En plus, le FTDES invite l’UNHCR et le Croissant Rouge de permettre aux associations spécialisées (santé, psychologie, traduction) de contacter les migrants et fournir leurs aides.

Il demande au gouvernement tunisien et aux autorités concernées d’assurer la protection des réfugiés et migrants recueillis en Tunisie.

Le Forum Tunisien des Droits Économiques et Sociaux

Le Président : Abderrahman El Hedhili

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Association & organisation

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Remise du Prix Fatima Fihriya : Hommage posthume au leader Feu Habib Bourguiba et à Hend Sabri parmi les lauréats

Mme Naziha Laabidi, ministre de la Femme, de la famille, de l’enfance et des seniors a rem…