Accueil Societé jeunesse Nizar Chaari – Président du mouvement NEW CARTHAGE : Nous appelons plutôt à une réconciliation des générations et non à un conflit

Nizar Chaari – Président du mouvement NEW CARTHAGE : Nous appelons plutôt à une réconciliation des générations et non à un conflit

0
0

Dans une déclaration faite ce matin par Nizar Chaari, Président du mouvement NEW CARTHAGE, Chaari a souligné que le tumulte qui a suivi son appel à soumettre des listes de jeunes de 23 à 45 ans lors des prochaines élections législatives, n’a aucune justification. Car ce n’est ni une invitation à exclure les générations précédentes et ni un appel à déclencher une guerre entre les parents et leurs enfants. Au contraire, il s’agit d’une invitation à établir un véritable équilibre représentatif au sein du Parlement, qui permettra de transférer honnêtement le dialogue communautaire sous la coupole de l’hémicycle de l’ARP.

Il a ajouté que l’exclusion des jeunes par les partis et les hommes politiques en général, provoque chez les nouvelles générations un sentiment de déception et de désespoir, rendant le pourcentage d’abstinence aux élections importante et leur participation aux affaires publiques presque inexistant. C’est d’ailleurs ce qui a fait de la migration légale et clandestine le plus grand rêve de la génération actuelle, entraînant une ponction fatale à notre économie, à nos compétences, et nos génies.

Le Président de New Carthage, a assuré que l’unique solution pour changer la situation du pays et du peuple aujourd’hui, est de permettre au plus grand nombre de jeunes d’atteindre les sièges de l’Assemblée des représentants du peuple afin de créer une nouvelle représentation politique, capable de motiver la catégorie des 20/30 ans à participer de manière significative aux prochaines législatives et de construire une véritable transition du savoir et du pouvoir entre les générations, afin de mieux préparer l’avenir.

Nizar Chaari a ajouté également qu’un grand nombre de personnes âgées et de compétences soutiennent cette voie et vont représenter l’Assemblée des conseillers et des sages du mouvement, pour soutenir et former la nouvelle génération, mettant en exergue leur enthousiasme par le fait que la génération ayant bâti la Tunisie, après l’indépendance, fût choisie par le Zaïm Habib Bourguiba parmi les jeunes, malgré leur manque d’expérience, et il avait réussi à jeter les bases de l’État moderne.

Le Président de New Carthage a clôturé sa déclaration sur ces mots : « L’étape d’aujourd’hui nécessite beaucoup d’amour et de sagesse pour que nous puissions créer un avenir qui restaure la gloire du grand empire de Carthage. La génération précédente doit remettre le flambeau, et à la génération suivante d’être reconnaissance. »

 زرعوا فأكلنا ونزرع فيأكلون

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans jeunesse

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Saloua Smaoui Karoui chef d’orchestre de la grande FIESTA organisée à l’occasion de la victoire de son mari au 1er tour

Le candidat à l’élection présidentielle anticipée et Président du parti « Au cœur de…