Accueil News Clôture des travaux du Forum de la société civile et des médias au Moyen-Orient et Afrique du Nord

Clôture des travaux du Forum de la société civile et des médias au Moyen-Orient et Afrique du Nord

0
0

Le 24 mars 2019 à Hammamet, une conférence de presse a été organisée par IDEA MENA (International Debate Education Association – Middle East &NorthAfrica) pour clôturer les activités du « Forum de la Société Civile et des Médias au Moyen Orient et Afrique du Nord », en marge de la 30ème session du Sommet de la Ligue Arabe.

Les travaux du forum ont abouti à une série de recommandations, autour des médias, de la société civile et des jeunes. Les participants ont souligné la nécessité,pour la Ligue des Etats Arabes, de s’ouvrir à son environnement civil et médiatique, en mettant en place des stratégies et mécanismes transparents, efficaces et inclusifs contribuant au renforcement de la participation et de la coopération entre ces différents acteurs dans la région.

Les participants ont, également, proposé des structures et mécanismes alternatifs jouant le rôle que la Ligue des Etats Arabes est censée jouer auprès des jeunes, de la société civile et des médias, et de créer des liens et coordonner entre les organisations de la société civile et les médias dans la région, à travers des propositions et recommandations claires, qu’a présentées le forum à l’issue de discussions et consultations avec les différents secteurs concernés.

IDEA MENA a réuni ses partenaires Tunisiens, Libanais, Jordaniens et Marocains lors du Forum qui s’est tenu du 21 au 24 mars et qui a servi à produire une liste de recommandations pratiques à l’intention de la Ligue des États Arabes, ainsi qu’à proposer la création de mécanismes et de structures censées jouer le rôle délaissé par la ligue envers les jeunes, la société civile et les médias.

Le Forum s’inscrit dans le cadre des activités du projet « Interaction avec la Ligue des États Arabes », qui vise à sensibiliser le public sur rôle de la Ligue, et à associer, efficacement, les jeunes, les organisations de la société civile et les médias à la Ligue des États Arabes et à ses institutions.

A travers ses trois étapes, ce projet vise à sensibiliser l’opinion publique à l’égard de la Ligue des États Arabes, et à encourager la Ligue à changer son style de travail afin de s’ouvrir, davantage, à la jeunesse, à la société civile et aux médias, et de faire parvenir son message à tous les citoyens des pays arabes et d’interagir avec, dans une plus grande échelle de ce qui est habituellement.

Dans ce sens, IDEA MENA a lancé une série de cinq vidéos sur les réseaux sociaux servant à présenter l’histoire et les structures de la Ligue Arabe aux populations de la région, suivie de séminaires locaux au Maroc, en Tunisie, au Liban et en Jordanie, au cours desquels des présentations ont été faites sur la Ligue Arabe, son histoire, ses institutions et ses rôles. Ces séminaires locaux ont aussi servi à la tenue de débats et discussions publiques sur l’importance de faire participer la société civile au processus de prise de décisions de la Ligue des États Arabes.

Ce forum lance une nouvelle initiative visant à créer un espace arabe participatif et interactif, loin des stéréotypes traditionnels qui caractérisent le travail de la Ligue des États Arabes au cours des dernières décennies, ce qui leur permet d’espérer une réponse favorable à leurs recommandations afin d’atteindre ses objectifs,Qui, bien entendu, sont en parfaite harmonie avec les nobles objectifs autour desquels la Ligue a été fondée, et ceux que les peuples arabes de tout âges, genres, nationalités, intérêts et statuts économiques et niveau de connaissances, attendent.

IDEA MENA s’est employée à créer des partenariats efficaces avec les organisations de la société civile et les médias dans les pays ciblés par le projet.

 

Les annexes :

  • Liste de recommandations pratiques pour le développement des relations entre la Ligue des États Arabes, les médias et les organisations de la société civile.
  • Propositions de structures et mécanismes alternatifs jouant le rôle de la ligue envers les organisations de la société civile et les médias.
  • Liste des partenaires ayant participé aux activités du projet.

Annexe 1

Liste de recommandations pratiques pour l’amélioration des relations entre la Ligue des États Arabes et les médias, les organisations de la société civile et la Jeunesse

 

Premièrement : Développer les relations entre la Ligue Arabe et les médias en :

Ayant une politique de communication structurée et ouverte avec les médias à travers :

  • Une structure chargée des relations avec les médias qui fonctionne de manière transparente, objective et ouverte.
  • La mise en place de critères objectifs pour la participation des médias aux activités de la Ligue Arabe.
  • La création et/ou l’activation des plateformes et des moyens de communication.

Développant le partenariat entre les médias et la Ligue des États Arabes à travers :

  • Améliorer la présence médiatique au sein des différents organismes de la Ligue Arabe.
  • Mécanismes et guides pour simplifier et expliquer aux médias l’organisation et le fonctionnement de la Ligue Arabe.
  • Curriculum / Programmes de formation pour les médias nationaux, locaux, alternatifs et associatifs sur les rôles et l’organisation et le fonctionnement des pays Arabes.
  • Créer une plateforme de discussion et de dialogue continu entre les médias et la Ligue des États Arabes sur les politiques de communication et de collaboration.

Deuxièmement : Développer les relations entre la Ligue des États Arabes et la société civile en :

Développant et organisant la participation de la société civile aux activités de la Ligue Arabe à travers :

  • La mise en place de mécanismes d’information et de sensibilisation des organisations de la société civile dans les différents pays sur le rôle, les fonctions et les activités de la Ligue des États Arabes.
  • La création d’une base de données/portail numérique objectif et ouvert pour les organisations qui veulent collaborer avec la Ligue des États Arabes.
  • La mise en place d’une liste de critères objectifs pour organiser et renforcer la participation des organisations de la société civile aux travaux de la Ligue Arabe.
  • La mise en réseau et la collaboration entre les organisations de la société civile au niveau régional.

Développant une stratégie de partenariat pour activer le rôle de la société civile dans les travaux de la Ligue des États Arabes à travers :

  • La création de structures représentatives de la société civile au sein de la Ligue des États Arabes.
  • Le renforcement de la participation de la société civile dans la conception et la mise en œuvre des politiques de la Ligue Arabe à travers des mécanismes opérationnels et virtuels.
  • Des mécanismes efficaces et ouverts pour la participation de la société civile aux travaux des différentes structures de la Ligue, en particulier les comités et les organes décisionnels.
  • Ouverture des organismes de la Ligue sur la société civile afin d’activer son rôle de suivi et d’évaluation de la performance de la Ligue Arabe.

Troisièmement : Développer les relations entre la Ligue des États Arabes et les jeunes en :

Créant des plateformes pour que les jeunes Arabes puissent interagir avec la Ligue Arabe, et ses politiques, à travers:

  • La mise en place d’une structure ou d’un observatoire dont le rôle est de créer un savoir autour des questions et affaires de la jeunesse Arabe (études culturelles, politiques et sociales).
  • La création/l’activation de plateformes et applications numériques pour éduquer les jeunes sur les affaires arabes et la ligues des Etats Arabes.
  • La création de mécanismes d’interaction et de participation de la jeunesse arabe dans le processus de prise de décision au sein de la ligue des Etats Arabes notamment à travers le partage des recommandations.
  • La mise en place d’une politique efficace et intégrale pour améliorer la relation entre la jeunesse et la Ligue des Etats Arabes, pour qu’elle devienne participative et inclusive.

 

Renforcer la présence et la participation effective des jeunes dans les structures et les travaux de la Ligue à travers:

  • Le développement d’un curriculum ou un programme de formation pour les jeunes autour la Ligue des États Arabes.
  • Un quota pour les jeunes au sein des diverses structures et institutions de la Ligue des États Arabes.
  • Assurer une présence officielle et effective de la jeunesse arabe dans les dialogues et débats politiques pendant les réunions et les travaux de la Ligue Arabe, y compris le Sommet Arabe.
  • Le développement d’une liste de critères objectifs et transparents pour assurer la représentativité des jeunes dans les différents programmes et activités de la Ligue.
  • La création du poste de secrétaire général adjoint chargé des affaires de la jeunesse.

Annexe 2

Propositions d’espaces et mécanismes alternatifs regroupant les médias et les organisations de la société civile pour une meilleure collaboration

 

Premièrement: Un réseau diversifié, organisé et coopératif de la société civile travaillant sur des politiques arabes communes à travers:

Un cadre organisationnel selon un référentiel et des critères objectifs d’appartenance et de participation à travers:

  • L’identification et le partage de critères objectifs d’appartenance et de participation au réseau notamment les critères de l’expertise et la diversité des membres.
  • La création d’un référentiel de savoir et de savoir-faire de manière participative avec les différents acteurs, qui servira de cadre de référence pour le réseau.
  • La création d’un “Think tank”, un groupe d’experts avec des compétences diverses et interdisciplinaires pour réfléchir aux politiques communes dans la région arabe.
  • La création d’un réseau de partenaires, de décideurs et de responsables de divers pays arabes.
  • La création d’unions et réseaux regroupant les organisations de la société civile qui travaillent sur les politiques communes dans la région arabe.

 

Cadre ou incubateur pour une action commune des organisations de la société civile.

  • Un curriculum ou un programme sur la notion, les rôles et les mécanismes du travail de la société civile dans la politique arabe (éducation formelle ou informelle).
  • Eduquer et inciter les organisations de la société civile à la collaboration et la participation afin d’influencer les politiques communes dans la région.
  • Faciliter la circulation des individus, en particulier les membres des organisations de la société civile dans les différents pays arabes.
  • Une plate-forme numérique de communication entre les organisations de la société civile actives dans le domaine des politiques arabes.

 

Deuxièmement: Un média diversifié, responsable et spécialisé dans la délibération sur les politiques arabes.

Des médias arabes efficaces et capables de servir les priorités de l’agenda et les intérêts des acteurs dans la région arabe à travers:

  • La création d’une plateforme numérique pour le partage d’informations et la coordination entre les différents médias actifs.
  • Le développement d’un programme de formation en journalisme liés aux politiques arabes pour le réseau des médias.
  • La création d’un espace de coordination entre syndicats et unions des médias dans la région arabe.

 

La mise en place d’un observatoire de la dynamique médiatique dans la région à travers:

  • La création d’une unité ou un comité de monitoring de la performance et de l’impact des médias spécialisés en affaires arabes.
  • Le développement d’un programme de formation pour le personnel de l’observatoire.
  • La mise en place d’une grille d’indicateurs pour mesurer la performance des médias.
  • Le partage de rapports périodiques sur la situation des médias dans la région arabe et leurs rôles dans le traitement des affaires arabes.

 

Troisièmement: Une jeunesse arabe capable et outillée pour participer à la vie politique et aux politiques arabes.

Une stratégie visant à autonomiser la jeunesse arabe en coordination et collaboration interabe en:

  • Publiant des rapports, statistiques et études périodiques sur la situation et les besoins de la jeunesse arabe.
  • Améliorant le fonctionnement des institutions de la jeunesse au niveau national et la mise en place de mécanismes de coordination et de mise en réseau autour des politiques arabes de la jeunesse.
  • Développant des programmes d’échange et de bénévolat pour sensibiliser la jeunesse arabe aux problématiquesdes pays arabes.
  • Fournissant du contenuéducatif sur les politiques arabes.

Les mécanismes de mise en réseau des jeunes arabes à travers:

  • La mise en place d’une structure ou d’un observatoire chargé des études culturelles, politiques et sociales liées à la jeunesse arabe.
  • La création d’un forum permanent de coordination et de consultation sur les politiques et affaires arabes.
  • Le développement d’une plateforme numérique de partage d’expériences et d’expertises entre les jeunes arabes.
  • La mise en valeur des expériences réussies de mise en réseau et de coopération entre jeunes arabes.

 

Annexe 3

Liste des partenaires ayant participé aux activités du projet

 

Du Maroc :

  • Organisation Marocaine des Droits Humains (OMDH)
  • Le Médiateur Pour La Démocratie Et Les Droits De L’Homme
  • Sala Web Radio TV
  • L’association des Jeunes Leaders de Tiflet
  • La Fédération Marocaine des Organisations de Débat

De la Tunisie :

  • Institut International du Débat
  • Association Tunisienne des Médias Alternatifs
  • Centre National du Journalisme Citoyen

Du Liban :

  • Association des Médias Pour la Paix
  • Daraj Média
  • Smart Center
  • Fondation Dawaer
  • L’Université Américaine de Beyrouth

De la Jordanie :

  • Journal Addustour
  • Fondation Drabzeen pour le Développement Humain
  • Journal AlKawn
  • Forum Jordanien pour l’Innovation des Jeunes

 

IDEA MENA :

L’association internationale pour l’éducation en débat IDEA est un réseau mondial d’organisations qui valorisent le débat comme moyen de donner une voix aux jeunes.

Sa vision est « Bâtir des sociétés ouvertes et tolérantes où les jeunes jouent un rôle actif pour construire un avenir radieux ».

Le Réseau IDEA est composé d’entités situées dans les pays suivants : les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Macédoine, le Kirghizistan, la Tunisie et le Liban. Ces bureaux régionaux sont totalement indépendants en termes de gestion opérationnelle, mais œuvrent pour l’accomplissement des mêmes objectifs stratégiques.

IDEA MENA est le bureau couvrant la région Moyen-Orient et Afrique du Nord.

Charger plus d'articles
Charger plus par Tunivisions.net
Charger plus dans News

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

ISIE : Une campagne publicitaire 2019 étrangement honnête

A la surprise générale, l’Instance Supérieure Indépendante pour les Élections et son agenc…