Accueil Divers Profanation et saccage de la tombe du poète Mohamed Seghaïer Ouled Ahmed au Jellaz

Profanation et saccage de la tombe du poète Mohamed Seghaïer Ouled Ahmed au Jellaz

0
0

Mise à jour le 28/3/2019 à 16h00 :

Selon le tâcheron « 3am Hassine« , qui apparemment exerce depuis longtemps au cimetière du Jellaz, et comme le témoigne la vidéo publiée par Mosaïque FM, la tombe de Feu le poète Mohamed Seghaïer Ouled Ahmed n’a pas été touchée, et qu’il avait entrepris un aménagement au carré où se trouve la tombe en installant une sorte de barrière en fer forgé sur la murette, et qu’il a cimenté une sorte de stèle commémorative qu’on lui avait remise dans la journée du mercredi 27 Mars, indiquant qu’il avait même calé la stèle avec des madriers. D’après lui, c’est le vent qui aurait fait tomber la stèle qui était encore fraîchement cimentée.

De ce fait, le doute sur un saccage ou une profanation s’amenuise, jusqu’à preuve du contraire.

 

 

De nouveau, la profanation des tombes a fait sa réapparition, durant la nuit du mercredi 27 au jeudi 28 Mars 2019, au cimetière du Jellaz, avec le saccage de la tombe du poète Mohamed Seghaïer Ouled Ahmed.

 

 

Des inconnus s’en sont pris à la tombe du poète décédé le 5 Avril 2016, une profanation criminelle qui intervient prés d’une semaine avant la commémoration du troisième anniversaire de la disparition du poète.

Le ministre des Affaires culturelles, Mohamed Zine El Abidine, a condamné ce vandalisme qu’il a constaté lors de son déplacement sur les lieux.

Sa veuve Zouhour Ouled Ahmed, a été affectée par ce vil acte commis contre un un grand Poète engagé de gauche, défenseur des droits et libertés et surtout opposant farouche à l’obscurantisme islamiste en Tunisie.

Source

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Divers

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Assurer la transformation numérique en pleine pandémie : le cas de la région MENA

En pleine pandémie de COVID-19, la connectivité numérique ne se réduit plus aux seuls moye…