Accueil Politique Parlement Retour sur la débâcle vécue lors de la séance plénière de l’ARP consacrée jeudi au débat sur la Santé avec le Chef du gouvernement

Retour sur la débâcle vécue lors de la séance plénière de l’ARP consacrée jeudi au débat sur la Santé avec le Chef du gouvernement

0
0

Le Parlement dénonce la perturbation de la session plénière du jeudi 4 Avril

Suite à la levée de la séance plénière du jeudi 4 Avril 2019, dont les travaux ont été interrompus en raison du grand chahut causé par des individus ayant pris place à la mezzanine de l’hémicycle, le Président de l’Assemblée des représentants du peuple, Mohamed Ennaceur, a convoqué la réunion d’urgence du Bureau de l’ARP, et des présidents des blocs parlementaires.

Chakib Bani, assistant du président de l’ARP, chargé de la gestion générale, a indiqué au cours d’un point de presse que le Bureau de l’ARP ainsi que les présidents des blocs ont condamné cette fâcheuse perturbation qui a eu lieu lors du démarrage la séance plénière consacrée au dialogue sur la situation de la Santé avec le Chef du gouvernement, Youssef Chahed, perturbation causée par la manifestation menée par un groupe de participants ayant pris place à la mezzanine située à l’étage, notamment des membres de l’union des professeurs-universitaires chercheurs (IJABA), qui ont perturbé délibérément la séance en soulevant des slogans accompagnés de hurlements, ce qui a empêché le Chef du gouvernement de prendre la parole à l’ouverture de la séance.

Selon l’assistant du président de l’ARP, les représentants de l’Union des professeurs universitaires (IJABA) se sont rendus au siège de l’Assemblée des représentants du peuple dans le cadre d’une séance de médiation organisée par la Commission de la jeunesse et des affaires culturelles et de la recherche scientifique, à la demande des manifestants et du ministère de l’Enseignement supérieur, afin de rapprocher leur point de vue entre les deux parties, et mettre fin au sit-in observé par l’Union dans le ministère concerné, pendant un long moment.

Il a souligné que ces manifestations, qui ont créé le chaos et l’interruption de la séance plénière, n’ont rien à voir avec la manifestation organisée par le personnel et les agents de l’ARP, dénonçant le retard pris pour le décaissement de la prime parlementaire, qui avait été reportée en raison de l’absence de décision du gouvernement à ce sujet depuis décembre 2018.

Chakib Bani, a déclaré que la séance de dialogue avec le Chef du gouvernement qui devait se tenir le jeudi, a été reportée à une date ultérieure, soulignant que l’intention est de maîtriser davantage l’organisation des aspects sécuritaires au sein de l’ARP et l’accueil des invités, tout en respectant les règles de procédure sans restreindre la société civile, mettant l’accent sur la détermination de la Présidence de l’ARP et son bureau à assurer le bon fonctionnement de l’institution et sur la garantie de l’application de son règlement intérieur.

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Parlement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

La décision prise par le Bureau de l’ARP rejetée par Abir Moussi qui décide de poursuivre le SIT-IN

Le Bureau de l’Assemblée des représentants du peuple, réuni ce dimanche 8 Décembre 2…