Accueil News Médias culture University de danse : Jeunesse créatifs et un rêve devient réalité

University de danse : Jeunesse créatifs et un rêve devient réalité

0
1

À l’appui du rapprochement culturel entre les peuples du continent africain et de la consolidation de l’esprit de tolérance et du dialogue entre les civilisations, l’association Dreams of Créative Youth a organisé l’évènement «  University Dance » dans sa deuxième édition en coopération avec la compagnie AB Entreprise. Sponsorisée par Tunivision, c’était le Samedi 6 avril 2019 à la salle de conférence du ministère de la Jeunesse et des Sports.

Le but de cet événement est de présenter le patrimoine culturel africain et de promouvoir une culture de coexistence pacifique et d’intégration culturelle. L’évènement était sous le slogan: « So you think you can dance yes with university dance »

L’évènement se base sur une croyance du rôle de la danse dans la transmission des messages humains en tant qu’une des méthodes expressionnistes reconnues basées sur le langage corporel silencieux et les expressions physiques de l’amour, de la rébellion et de la liberté au milieu d’une atmosphère africaine qui a embellie le public et la musique traditionnelle de la mémoire des peuples du continent. Diverses nationalités étaient présente tel que Congo, Cote d’ivoire, Sénégal, Guinée, Cameroun appartenant à un certain nombre d’universités tunisiennes, les plus importantes tel que IHE Tunis – ISAT institut des sciences d’administration et de technologie – ESPRIT – Université SESAME – Université Ibn Khaldoun – TIME – L’Institut National du Patrimoine ( INP )

L’événement était représenté par le président de l’Association des rêves de jeunesse, crée par Mohammed Khalil Al-Habasi, une occasion de faire le point sur les participants au concours de danse et d’offrir leurs talents. Il a également été l’occasion pour le public de découvrir l’inventaire culturel et le patrimoine culturel des peuples africains comme l’a si bien retransmis le PDG de « AB Entreprise » Monsieur Bukatoto Archange

Au cours de la soirée, des peintures dansantes nous ont emmenés dans les profondeurs de l’Afrique. Nous avons nagé avec la musique dans les forêts de Savannah avec les arbres rares et créatures mythologiques qui enrichissent l’imagination populaire du vieux continent. Vous voyez la danse des participants sur scène et la magie de l’Afrique familière avec ses coutumes et ses traditions. La musique hausse et le rythme des danseurs accélère et les cris de libération de l’esclavage vous enviassent, alors l’image d’une statue de Mandela se manifeste devant soi célébrant le succès de ses luttes pacifiques et combattant le racisme.

Le continent africain est fier de ses efforts pour se rebeller contre toutes les formes de discrimination et de violence. Beaucoup de lettres ont gagné l’admiration du public et la satisfaction du jury de ce concours composé de :

(Congo) Andy DE L’autre

(Guinée) Abdoulaye Traoré

(Tunisie) Cyrina Msoul

Pour se réveiller du rêve et du triomphe de la victoire sur toutes les contraintes de temps et de lieu après les applaudissements, les ministère de la Jeunesse et des Sports encouragent le succès de la jeunesse africaine, un rêve créatif et sûr, adopté par la Tunisie et ont soutenu les démarches de l’Association des jeunes créateurs pour faire passer son message et cela grâce à la supervision et divers préparatifs pour la soirée ainsi qu’à un groupe de personnalités importantes pour soutenir les talents impliqués et parmi les invités d’honneur on a noté :

(Tunisie) Mhalla Mohamed Bechir , Directeur de groupe Suptech université

(Tunisie)  Madame Fadouwa Directirce de ISAT institut des sciences d’administration et de technologie

(Suède) Klara Berggren et  Maria Leding Fondatrices d’une association afrikultur

(Tunisie)  Med Aly Rejeb Un activiste civil dans le domaine des associations africaines en Tunisie

(Congo) Huguette Nsungu directrice générale de département des projets à l’Union des Leaders Africa

La soirée s’est terminée en honorant les gagnants et les prix on été attribués comme suivant

Premier prix : Itele Suando Jolvie (ISAT)

Deuxième prix : Jordan Wallace (IHE)

Mais le rêve continue, un rêve porté par les jeunes en quête de changement et en quête d’un pied à terre face aux nombreuses forces qui cherchent à briser son ambition et à détruire son rêve.

Vous quittez la pièce mais le sourire ne quitte pas votre visage, un sourire d’espoir pour un avenir meilleur, une confiance dans la jeunesse qui a su briser le familier et s’est rebellé contre lui ayant ainsi la posé la première brique pour construire une nouvelle culture, celle du changement.

La journaliste Noura Chniti

Charger plus d'articles
Charger plus par Tunivisions.net
Charger plus dans culture

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

KARAKOUZ tunisien à Paris

La Fondation de la Maison de Tunisie à Paris, organise en collaboration avec la galerie pa…