Accueil Societé Association & organisation Communiqué du FTDES : Un représentant des Nations Unies menace les réfugiés

Communiqué du FTDES : Un représentant des Nations Unies menace les réfugiés

0
0

Après avoir longtemps souffert de plusieurs maladies causées par les horribles accidents survenus lors de son voyage pour fuir la Libye, un réfugié érythréen est décédé dimanche dernier, le 21 avril 2019 à l’hôpital de Zarzis. Le réfugié avait besoin de soins médicaux constants qui n’étaient disponibles ni dans le centre d’hébergement du HCR à Zarzis, ni dans l’hôpital public.

Le Forum tunisien des droits économiques et sociaux a à plusieurs reprises mis en garde sur la situation difficile et les conditions inhumaines dans lesquelles vivent les réfugiés et les migrants dans la région de Médenine.

Le FTDES a recueilli des témoignages et reçu des clips vidéo illustrant la réaction arrogante et cruelle du représentant du HCR «Vincent Cochetel» aux migrants qui ont protesté contre la détérioration de la situation du centre d’hébergement et leur longue attente de réintégration dans d’autres pays. Le représentant a même littéralement dit aux migrants que «cela ne le dérange pas qu’ils retournent en Libye».

Forum tunisien des droits économiques et sociaux:

-Appelle à établir les circonstances dans lesquelles le réfugié est décédé et à informer l’opinion publique des soins médicaux dont il a bénéficié en détail depuis son arrivée à Tunis

-Renouvelle sa demande d’allocation d’une parcelle de terrain public ou municipal pour la construction d’un cimetière décent pour les migrants et les réfugiés

-Condamne le comportement de M. Vincent Cochetel envers les migrants et les réfugiés et le juge inacceptable, notamment de la part d’un représentant du HCR chargé de protéger les réfugiés (et non de les renvoyer dans une zone de guerre).

-Tient les organisations des Nations Unies impliquées et le gouvernement tunisien responsables de la situation catastrophique à Médenine et les appelle à investir leurs pouvoirs logistiques, matériels, juridiques et diplomatiques pour défendre les droits des migrants et des réfugiés sur le sol tunisien

-Invite le gouvernement tunisien à mettre fin aux interventions européennes et à définir ses politiques en matière de migration et d’asile conformément aux conventions internationales ratifiées afin de préserver la dignité des migrants et des réfugiés sur le sol tunisien

Forum tunisien des droits économiques et sociaux

Abderrahmane Hedhili

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Association & organisation

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Suite à une décision de la justice tunisienne, l’association Shams rayonne de nouveau en toute légalité

L’Association Shams, défendant les droits des homosexuels, vient d’être légalement rétabli…