3ICH TOUNSI

0
0

3ich Tounsi vient d’organiser sa conférence de presse, mardi 23 avril 2019, durant laquelle l’équipe de l’association a présenté les grands traits de ce projet social dans lequel tous les Tunisiens sont impliqués et qu’ils sont appelés à soutenir pour faire sortir le pays de cette grave crise et de ce marasme que ces Tunisiens ne peuvent plus supporter.

En présence de nombreux représentants de médias, écrits, visuels et électroniques, et d’un grand nombre de jeunes adhérents, Salim Ben Hassen, président de 3ich Tounsi, a donné un large aperçu du programme de 3ich Tounsi, les raisons de son lancement, faisant une analyse de la situation devenue insupportable à tous les plans et présentant une analyse de ce qui a été exécuté à ce jour par 3ich Tounsi, et ce, à l’aide de deux projections vidéo sur la situation du pays telle que exprimée par des citoyens, les actions menées par 3ich Tounsi et les 12 mesures urgentes à mettre en pratique.

Il s’agit du devenir du pays, de recouvrer une Tunisie spoliée par des politiques sans scrupules, afin de libérer notre patrie de ces opportunistes et de tous ceux qui ne cherchent qu’à se servir de ses grandes richesses aux dépens du citoyen.

Dans ce projet national, la place première ne peut être que celle du citoyen qui au cœur de toute action, quelle qu’en soit la nature, particulièrement lorsqu’il s’agit de ses intérêts et de ses besoins urgents et vitaux.

Aujourd’hui que ce projet est finalement élaboré par la participation de plus de 400 000 Tunisiens à la consultation qui a touché les 24 gouvernorats et sillonné les 127 délégations, 3ich Tounsi tient à passer à une autre étape, celle du « Manifeste des Tunisiens » à signer par tous ceux qui croient en ce projet, un Manifeste qui a recueilli après 12 jours seulement, 64 782 signatures.

Safouène Trabelsi, directeur d’études au sein de 3ich Tounsi, a, pour sa part, expliqué la démarche suivie pour la réalisation de cette consultation, tout en répondant à la grande question du respect des données personnelles.

Une consultation qui n’a été lancée qu’après obtention de toutes les autorisations légales, particulièrement celles de l’Instance nationale de Protection des Données Personnelles, et qui ne peut être faite qu’avec l’accord préalable du citoyen .Alors que les 12 mesures du Manifeste ont été élaborés après l’avis et la contribution d’experts dans le domaine.

Pour Olfa Tarrès, membre fondateur de 3ich Tounsi, il y a dans ce projet des priorités à appliquer au plus vite sur la base de ces 12 mesures qui ne peuvent que sauver le pays et l’arracher d’une classe politique qui n’a rien donné au pays encore moins aux citoyens à qui 3ich Tounsi tient à rendre l’espoir.

Saddam Jebali, membre de 3ich Tounsi, a mis en relief les attentes du citoyen tunisien qui a perdu toute confiance en ces politiciens, en plus d’un quotidien difficile auquel s’ajoute l’absence de sécurité, donnant en exemple le cas d’une campagne sécuritaire qui a abouti à l’arrestation de pas moins de 107 recherchés par la justice. C’est dire que le problème de la sécurité est d’une gravité telle qu’il nécessite des solutions plus qu’urgentes.

Passant en revue les 12 mesures, il a présenté les raisons du choix de ces mesures, en plus d’autres points de même importance qui peuvent être traités en second lieu après avoir libéré le pays du joug des politiciens qui contrôlent le pays à leur guise.

Ces 12 mesures du « Manifeste des Tunisiens » étant :

Suppression de tous les avantages servis aux politiciens.

Une équipe sécuritaire dans chaque moyen de transport et dans les stations.

Tout acte de violence, braquage, attaque à l’arme blanche, harcèlement et autre, sont considérés des tentatives de meurtre et leurs auteurs doivent être jugés sur cette base.

Sauver les hôpitaux en les restructurant et en punissant les corrompus.

Mettre à disposition tous les médicaments dans les pharmacies et les hôpitaux.

Lutter contre l’inflation en punissant les intermédiaires et les manipulateurs.

Améliorer la pension de retraite selon l’indice des prix.

Garantir la transparence et l’égalité des chances dans les concours publics.

Régularisation de la situation des domaines et des biens publics.

Révocation définitive de la fonction publique tout fonctionnaire corrompu.

Mettre en place une brigade de lutte contre la corruption.

Etablir une liste des condamnés pour corruption et la mettre à la disposition de tous les Tunisiens.

Par la suite place fut donnée aux questions des journalistes qui se sont interrogés sur l’action de 3ich Tounsi, sur son projet de se transformer en parti politique, sur le financement de 3ich Tounsi, sur la manière de mettre en pratique ces mesures et de les imposer à la classe politique en place.

Salim Ben Hassen a insisté sur la nature d’association du mouvement, n’ayant pas l’intention de se former en parti politique ni de se présenter aux prochaines élections, ne pouvant faire le poids face à ses ogres de la politique.

Alors qu’au sujet du financement de 3ich Tounsi, Salim Ben Hassen a précisé que c’est seulement la contribution de ses membres que 3ich Tounsi arrive à assurer ses finances, n’ayant pas l’intention actuellement de faire appel à ses adhérents ou aux citoyens pour le faire.

N’ayant pas les moyens d’imposer ces mesures à la classe politique qui a tous les pouvoirs entre les mains, c’est par l’engagement, la contribution des citoyens et leur pression que l’on pourra faire appliquer ces mesures.

D’autres sujets furent soulevés et auxquels Salim Ben Hassen avait répondu avec la clarté requise, promettant de continuer sur la voix de la sincérité et du sérieux qui ont toujours marqué l’action de 3ich Tounsi.

Charger plus d'articles
Charger plus par Tunivisions.net
Charger plus dans culture

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Le 1er Juin une Version de Layali Tunivisions sera à Hammamet au Restaurant Baia

Tunivisions Sousse SA est une Filiale de Tunivisions ayant son siège social à Sousse. Notr…