Accueil économie finances Banque Nationale Agricole (BNA) : Les excellents chiffres réalisés en 2018 prouvent que son programme de restructuration est sur la bonne voie

Banque Nationale Agricole (BNA) : Les excellents chiffres réalisés en 2018 prouvent que son programme de restructuration est sur la bonne voie

0
0

Après les années difficiles vécues la Banque Nationale Agricole (BNA), les chiffres et indicateurs enregistrés montrent que cette institution financière nationale établie de longue date s’emploie sans relâche et à pas sûrs à surmonter les difficultés antérieures et à restaurer son rôle de premier plan dans la promotion de l’économie, surtout que son programme de restructuration se poursuit de manière constante conformément à ce qui a été planifié.

Dans ce contexte, la BNA a organisé le jeudi 25 Avril 2019 une rencontre lors de laquelle ont été présentés les résultats financiers de la Banque pour l’année 2018, en plus d’un exposé sur la stratégie de travail et de développement pour les années à venir, en présence du Directeur général de la Banque, Habib Ben Hadj Gouider, et un certain nombre de cadres de l’institution, porteurs d’actions, et des experts dans le domaine bancaire et financier.

Évolution constante des chiffres

Le Directeur général a déclaré que le programme de restructuration de l’institution se déroule conformément au plan tracé, sachant que la BNA a continué à réaliser des chiffres positifs en croissance, malgré la situation difficile vécue par le pays et les nouvelles procédures dictées par la Banque centrale de Tunisie. Dans ce contexte, la BNA a enregistré en 2018 une augmentation de son Produit Bancaire Net (PNB) de 20,7%, passant de 444,31 millions de dinars en 2017 à 536,43 millions de dinars en 2018.

A noter que les dépôts ‘clients’, entre 2017 et 2018, ont augmenté de 0,8%, passant de 7,63 milliards de dinars à 7,69 milliards, grâce à la croissance des dépôts à vue (+ 2,9%) et des dépôts d’épargne (+ 8,2%).

 

 

De même pour les créances clients qui se sont élevées à 9,22 milliards de dinars en 2018, contre 8,72 milliards de dinars en 2017, concrétisant une augmentation estimée à 5,7%.

Habib Ben Hadj Gouider a ajouté que les chiffres enregistrés au début de 2019 sont également en amélioration constante et promettent une année positive pour la banque, remerciant tous les cadres œuvrant dans le sens de faire réussir les tâches de l’institution.

Il a indiqué également que la BNA va augmenter son capital social en espèces, pour un montant total de 338 millions de dinars. L’opération sera structurée par le transfert d’une dette de l’État à la banque en un capital de 171 millions de dinars et en augmentant les droits de propriétés au marché pour 167 millions de dinars.

Le Directeur général a évoqué, entre-autre, les aspirations et les objectifs futurs de la Banque, soulignant que la BNA ne vise pas d’être une référence non seulement dans le financement d’activités économiques, mais également dans le domaine de la numérisation des services et de l’utilisation des technologies modernes, et dans ce contexte, Gouider a parlé du développement de l’application « eBanking » pour mobile qui donne aux clients un accès à distance à leurs comptes bancaires et à leurs transactions, tout en les informant immédiatement de toute opération.

La responsabilité sociétale au cœur des préoccupations de l’institution

Au cours de la réunion, il a été démontré que les activités les plus importantes de la BNA Foundation ont été menées en 2018. Dans ce contexte, le Directeur général de la banque a souligné que la responsabilité sociétale est au cœur des préoccupations de l’institution qui souhaite, outre son rôle économique, de jouer un rôle communautaire propice au développement des capacité des jeunes et de les soutenir à créer des projets.

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans finances

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Banque mondiale : Le Covid-19 pourrait annuler les progrès obtenus sur le front du capital humain au cours des dix dernières années

La pandémie de COVID-19 menace de réduire à néant les progrès durement obtenus au cours de…