Accueil Societé Association & organisation Une nouvelle tragédie en Méditerranée fait plus de 70 morts, conséquences des politiques européennes : laissez-le mourir loin des frontières européennes !

Une nouvelle tragédie en Méditerranée fait plus de 70 morts, conséquences des politiques européennes : laissez-le mourir loin des frontières européennes !

0
0

Une nouvelle tragédie a eu lieu, ce vendredi matin 10 Mai 2019, au large des côtes de Sfax, suite au naufrage d’une embarcation transportant des migrants en situation irrégulière originaires de pays subsahariens, susceptibles d’avoir pris leur départ depuis les côtes libyennes, causant la mort de plus de 70 personnes, selon un bilan initial qui indique que 16 autres migrants ont été sauvés.

Ce drame maritime est le résultat inévitable des politiques européennes restrictives et inhumaines appliquées par l’Union européenne, qui s’inscrivent dans le cadre d’une approche sécuritaire des questions d’immigration qui pousse l’Europe à s’enfermer sur elle-même aux dépens du respect des conventions internationales relatives aux droits des migrants. Au lieu de réagir humainement aux flux migratoires – en particulier en ce qui concerne la sécurité et les conditions politiques en Libye – en encourageant le sauvetage et la protection des vies humaines, l’Union européenne préfère une politique de fermeture des frontières et a prouvé qu’elle est prête à tout pour empêcher les migrants d’atteindre son territoire.

Le Forum tunisien des droits économiques et sociaux, convaincu de la nécessité d’aborder la question de la migration dans sa dimension horizontale et d’analyser les causes profondes liées aux politiques de développement, de paix, de justice et des droits de l’homme en dehors de l’approche sécuritaire:

1-Exprime sa solidarité avec les familles des victimes et des survivants de cette tragédie humanitaire récurrente en Méditerranée

2-Exprime sa fierté quant au devoir humanitaire des marins tunisiens envers les bateaux des migrants, mais leurs efforts restent limités dans le contexte des restrictions imposées aux organisations compétentes en matière de sauvetage en mer, et qui sont dotées de moyens susceptibles de les qualifier pour ce rôle.

3-Invite les organisations des Nations Unies à assumer leurs responsabilités en informant les victimes et en leur apportant un soutien juridique et psychologique

4-Renouvelle sa demande d’assigner un cimetière decent aux corps des migrants repêchés et à ceux des victimes parmis les réfugiés afin d’éviter de porter atteinte à leur dignité même après le décès, et dans des circonstances et selon des procédures permettant à leurs familles de les identifier.

5-Exprime son indignation devant les politiques inhumaines de l’Union européenne, qui refusent d’assumer la responsabilité juridique et humanitaire des migrants irréguliers, des opérations de sauvetage en mer et leur coût élevé, et qui sont renouvelées et reflètent l’échec de ces politiques à se conformer aux lois et traités internationaux et à faire face à de nouvelles catastrophes humanitaires en Méditerranée, pour lesquelles l’UE reste le seul responsable des conséquences politiques de ces tragédies.

Le Forum Tunisien des Droits Économiques et Sociaux

Le Président : Abderrahmane El Hédhili

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Association & organisation

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Suite à une décision de la justice tunisienne, l’association Shams rayonne de nouveau en toute légalité

L’Association Shams, défendant les droits des homosexuels, vient d’être légalement rétabli…