Accueil économie Développement régional Retour sur le contenu du Projet GIZ Tunisia «Initiative de développement régional 2015 – 2021»

Retour sur le contenu du Projet GIZ Tunisia «Initiative de développement régional 2015 – 2021»

0
0

Il s’agit d’une initiative commandée pour la Tunisie par le Ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement (BMZ) supervisée par l’Agence d’exécution principale, à savoir le Ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale pour la période 2015 à 2021.

CONTEXTE

La Tunisie est touchée par d’énormes disparités de développement régional. Gérées depuis des décennies par le gouvernement central, les politiques de développement régional ont fortement désavantagé les régions de l’intérieur du pays. Les anciens plans de développement négligeaient les besoins de la population et utilisaient de manière insuffisante le potentiel des gouvernorats et les mesures étaient souvent mises en œuvre lentement. Malgré l’objectif déclaré de la nouvelle constitution de poursuivre la décentralisation, les régions ont encore peu d’occasions de participer aux processus de décision ou de façonner leur propre développement.

Après la révolution de 2010 et 2011, une nouvelle approche intersectorielle de la planification du développement régional a été définie initialement dans quatre gouvernorats avec le soutien de la GIZ. Des discussions ont eu lieu entre les acteurs étatiques, de la société civile et du secteur privé. Dans un processus participatif, ils ont évalué les forces et les faiblesses des différentes régions, développé une vision commune du développement et identifié des projets potentiels permettant de concrétiser ces visions. Depuis 2015, cette méthode est appliquée dans tout le pays pour aider à créer le nouveau plan de développement quinquennal 2016-2020 du gouvernement tunisien. Ces projets de développement sont en partie très ambitieux, mais les parties prenantes régionales manquent des fonds nécessaires, des compétences organisationnelles et techniques et de l’expérience de gestion nécessaire pour mettre en œuvre correctement les nouveaux plans. Ils ne possèdent pas non plus les compétences appropriées pour impliquer les communautés locales, les associations de la société civile et le secteur privé dans le processus de développement. De ce fait, les nouvelles approches participatives du développement régional intégré ne sont pas encore établies dans les gouvernorats.

OBJECTIF

De nouvelles approches participatives du développement régional ont été mises en place dans huit gouvernorats.

APPROCHE

L’initiative concerne les huit gouvernorats de Béja, Jendouba, Médenine, Kairouan, Kasserine, Kef, Sidi Bouzid et Siliana. La GIZ soutient la mise en œuvre transparente et participative de 50 à 60 projets basés sur les nouveaux plans de développement. L’initiative contribue ainsi à mettre en place la nouvelle approche participative du développement régional tout en appuyant sa mise en œuvre concrète. Il est actif dans deux domaines:

Soutien aux organes régionaux de pilotage et de sélection dans la sélection, la gestion et le suivi des projets

Soutien à l’administration publique, au secteur privé et aux organisations de la société civile pour la conception et la mise en œuvre de projets.

Dans les 8 gouvernorats, l’initiative favorise la participation politique et le développement démocratique à partir de la base. Cela renforce la confiance de la population locale dans l’État et l’administration publique. À long terme, cela réduit le potentiel de conflit existant. Parallèlement, la mise en œuvre de projets de développement efficaces contribue à stabiliser la situation économique dans les 8 gouvernorats et améliore directement les conditions de vie de la population.

Le ministère tunisien du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale (MDICI) est le principal agent d’exécution du projet, avec sa principale division Développement régional. Les partenaires de mise en œuvre au niveau régional sont les directions du développement régional de MDICI, ainsi que ses bureaux de développement suprarégionaux Nord-Ouest (ODNO) et Centre-Ouest (ODCO).

Le projet fait partie d’une initiative spéciale visant à stabiliser et à promouvoir le développement en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, dirigée par le Ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement (BMZ). À travers les projets qui composent cette initiative spéciale, le BMZ contribue à ouvrir des perspectives économiques et sociales aux habitants de la région. Dans ce contexte, un montant supplémentaire de plus de 300 millions d’euros a été affecté à des projets réalisés par la GIZ et d’autres organisations de mise en œuvre au cours de la période allant de 2014 à 2021. L’accent thématique est mis sur la promotion de la jeunesse et de l’emploi, la stabilisation économique, la démocratie et la stabilisation des pays voisins en situation de crise.

RÉSULTATS

Les projets présentés dans les plans de développement couvrent tous les domaines de la vie des habitants des régions concernées, notamment le développement d’infrastructures telles que les routes et les établissements d’enseignement, la promotion de l’agriculture et de l’industrie et l’amélioration du système de santé.

La mise en œuvre initiale des projets de santé et d’éducation a débuté en coopération avec les directions responsables du développement régional. La prochaine étape consistera à impliquer d’autres secteurs. Les projets prévus comprennent la construction et la rénovation de 16 centres de santé locaux, d’un centre de mammographie et d’un centre de rééducation pour handicapés physiques. En outre, des équipements médicaux tels que des électrocardiogrammes et des fauteuils de dentiste, ainsi qu’une ambulance, seront achetés. 17 écoles primaires dans les zones rurales seront rénovées. Leurs installations sanitaires seront modernisées, les salles de classe seront entretenues et les terrains de sport et les cours d’école seront repensés. Sur les 17 écoles primaires, 8 seront équipées de nouvelles cantines. En outre, 50 cantines ont été équipées de nouveaux réfrigérateurs pour assurer une haute qualité des aliments même par temps chaud, ce qui a amélioré la qualité des repas fournis aux enfants. Parmi les projets de développement régional mis en œuvre, 9 sont axés sur le soutien des femmes en particulier.

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Développement régional

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Le Président de la République reçoit le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie

Le président de la République, Kais Saïed, a reçu au palais de Carthage, en fin d’ap…