Accueil économie agriculture Youssef Chahed au sujet de l’accord Aleca : Aucun accord ne sera signé si la Tunisie ne sera pas gagnante

Youssef Chahed au sujet de l’accord Aleca : Aucun accord ne sera signé si la Tunisie ne sera pas gagnante

0
0

Le Chef du gouvernement  Youssef Chahed a supervisé au palais des Congrès de Tunisie, le dimanche 12 Mai 2019, la cérémonie organisée à l’occasion du 55e anniversaire de l’évacuation agricole et de la journée nationale de l’agriculture et de la pêche.

Lors de son allocution prononcée en cette occasion, Chahed a rendu hommage à la famille élargie des agriculteurs, paysans, marins, et structures professionnelles, administratives et les fédérations de toutes les régions, soulignant dans son discours l’accord avec l’Union européenne « Aleca » selon lequel aucun accord dans lequel la Tunisie ne serait gagnante et ne prendrait pas en compte les intérêts des agriculteurs et pêcheurs, mer ne serait signé, ajoutant que les négociations sont encore au niveau des conditions et des principes généraux et des statistiques des échanges commerciaux précédents.

Chahed, a également souligné que tout accord devait tenir compte de l’écart de développement entre les deux parties et du principe de graduation et s’accompagner d’un ensemble de procédures permettant cet alignement, compte tenu de la nécessité pour le secteur de l’agriculture et de la pêche d’appuyer et de soutenir financièrement de nombreux domaines afin de développer l’agriculture jusqu’à ce qu’elle atteigne une certaine mise à niveau lui permettant de faire face à la concurrence et la compétition.

Dans ce contexte, le Chef du gouvernement a évoqué les mesures prises en faveur du secteur de l’agriculture et de la pêche, notamment des ressources en eau, des terres domaniales agricoles, des processus de production, du secteur de la pêche et du climat de l’investissement.

 

 

Ces mesures sont:

– La révision des textes législatifs du secteur de l’eau, y compris le Code des eaux

– Le soutien des programmes de mobilisation des ressources en eau en mettant l’accent sur l’importance de mener à bien l’étude prospective du secteur de l’eau à l’horizon 2050 afin de trouver des solutions appropriées pour surmonter les difficultés.

– L’établissement d’une liste des fermes agricoles domaniales classées pour la création d’unités coopératives pour la production agricole et le nombre, soit 18 unités sur une superficie de 10000 ha réparties sur 8 gouvernorats et délégations.

– L’augmentation il y a deux semaines du prix des céréales soit 7 dinars le quintal de blé dur et de 5 dinars le quintal de blé tendre et de 3 dinars le quintal d’orge, en plus de la subvention spéciale pour la livraison rapide.

– L’augmentation du prix du lait frais au niveau de la production et augmentation de la subvention pour la collecte de lait pour les centres de collecte, en plus de la signature de l’accord de partenariat entre le secteur public et le secteur privé pour la promotion du processus laitier 2019/2025, qui vise à restructurer et à régénérer le cheptel et à augmenter sa productivité et à approvisionner le marché en lait et ses produits dérivés

– La création d’une caisse de compensation destinée à indemniser les dommages agricoles causés par des catastrophes naturelles.

– L’organisation d’un dialogue national élargi autour du secteur agricole conformément à l’initiative lancée par l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP).

Chahed a déclaré que grâce à ces mesures, les indicateurs de croissance de l’investissement depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sur l’investissement en 2017 constituaient un développement important, avec 17500 opérations d’investissement d’une valeur de 300 millions de dinars et l’approbation de 7 000 opérations d’investissement d’une valeur supérieure à 950 millions de dinars.

Il a ajouté que la nouvelle loi avait eu un effet positif en incitant les agriculteurs à moderniser leurs exploitations en se dotant de nouveaux équipements mécanisés pour l’agriculture et en utilisant des technologies modernes dans le secteur agricole avec des moyens pour l’économie de l’eau d’irrigation, des machines à récolter les fruits et des tracteurs agricoles.

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans agriculture

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Communiqué de la Présidence du gouvernement

A la suite des pluies diluviennes qui s’étaient abattues sur certaines régions du go…