Accueil People Aymen Boujlida à l’honneur à Sfax avec Nahawand

Aymen Boujlida à l’honneur à Sfax avec Nahawand

0
3

C’est une histoire de passion, d’amour et d’engagement.

L’association Nahawand « rencontre des cultures » a vu le jour en 2013, fondée par un groupe de jeunes et comme président Omar Fourati, à Sfax.

Constituée d’une vingtaine de membres actifs, du pharmacien au médecin vétérinaire, de l’étudiant au musicien, de l’architecte urbaniste à l’entrepreneur. Ils sont tous dévoués à faire de Sfax une ville culturelle et à inciter ses habitants à développer la culture à travers l’art.

Cette association a pour objet de participer à la valorisation et à la reconnaissance d’artistes Tunisiens et internationaux, à la promotion de la musique indépendante, à travers plusieurs activités et l’organisation d’évènements culturels ainsi que la production, la diffusion et la promotion d’œuvres et d’artistes.

Partant de ce principe Nahawand a organisé le vendredi du 26 janvier 2018 une soirée à l’Hôtel Borj Dhief a où elle a fait venir l’artiste Aymen Boujlida et sa troupe de New-York.
Trois cents personnes étaient présentes pour assister au concert de jazz de ce jeune homme.

27164799_1579871172090480_6654506465083362207_o

Issu d’une famille modeste, passionné de musique, le jeune Aymen boujlida décida, après avoir fini ses études de musicologie à Sfax de quitter sa ville natale direction New-York pour intégrer une école américaine prestigieuse de jazz « the new scool for jazz »

Pas un sou en poche, il devait vendre sa batterie pour s’acheter un billet d’avion direction les pays du golfe pour se faire de l’argent et donc atteindre son rêve et intégrer l’école américaine.

Le chemin de Aymen a été long et plein de difficultés mais son amour pour la musique et la passion qui porte dans son cœur ont rendu de lui une personne déterminée, forte, prête à affronter les ténèbres. Il n’avait aucune peur de l’inconnu, de pays en pays, d’aventure en aventure, seul son courage et sa passion l’accompagnaient au quatre coin du monde.

Il réussit en fin à se faire un peu d’argent, décida alors de partir en Inde où il passa un an dans une école indienne. Repéré et invité à faire une tournée en Inde en tant que batteur dans the « splendor of masters », la tournée prestigieuse du pays.

En 2013 le jeune homme retourne à Dubaï pour deux ans encore et il réussit à avoir de quoi se payer son école newyorkaise de jazz.

En 2015 Aymen Boujlida réussit un concours face à des centaines de postulants, seules 40 personnes obtiennent la bourse d’excellence.

Son rêve commence à prendre forme, sa carrière de grand artiste se lance enfin.
A ce moment il rencontre une jeune artiste canadienne Jillian Mckenna et ghabriel Chakarji venu du Venezuela et décident tous les trois de former un groupe de jazz et commencent à enchaîner les tournées à travers le monde entier.

26841148_1579871428757121_1572484805994471634_o

J’ai eu la chance et l’honneur de fréquenter ces trois artistes pendant quelques jours à Sfax grâce à mon intégration à l’association Nahawand et j’ai pu en tirer une belle leçon.

« Si vous mettez votre cœur dans la réalisation de vos projets, si la passion vous dévore et que rien ne vous arrête succès il y aura. » Mathieu Thomas

– Khadija Ammous

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Tunivisions.net
Charger plus dans People

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

AFREECAN: Opération Cap Bon octobre 2018

Instruire c’est Construire! Dans une action de solidarité digne de considération, organisé…