Accueil économie Youssef Chahed : La nouvelle centrale « Borj El Amri / Mornaguia » permettra de réduire les interruptions répétitives dues à la forte consommation électrique en été

Youssef Chahed : La nouvelle centrale « Borj El Amri / Mornaguia » permettra de réduire les interruptions répétitives dues à la forte consommation électrique en été

0
0

Le Chef du gouvernement, Youssef Chahed, a donné le coup d’envoi au démarrage de l’activité de la centrale électrique à turbine à gaz de Borj El Ameri / El Mornaguia, ce jeudi 13 Juin 2019, déclarant en cette occasion à la presse que le Gouvernement s’est engagé à assurer la sécurité énergétique en Tunisie, et ce depuis maintenant deux ans, soulignant que ce projet grandiose a coûté 660 millions de dinars et que sa capacité de production sera de 624 mégawatts, ce qui représente à peu prés 11% de l’énergie existante actuellement, et qui devrait être fournie par cette centrale, ce qui contribuera à la promotion de la production nationale d’électricité et réduira les interruptions fréquentes causées par la consommation électrique maximale de l’été.

 

 

Chahed, a déclaré également que la semaine prochaine verra la mise en service de la station de Radés, pour un coût de 815 millions de dinars et une capacité de production de 457 mégawatts, ajoutant qu’il existait d’autres projets d’énergie renouvelable et qui entreraient en production et en exploitation d’ici la fin de l’année prochaine, afin de contribuer à la sécurité énergétique. Il y a entre-autres de grands projets tels que le projet Nawara, dont la première phase sera lancée en juillet et la deuxième phase en octobre, en plus d’autres projets importants qui permettront de garantir la sécurité énergétique en Tunisie.

Le Chef du gouvernement, a rendu hommage aux compétences tunisiennes, en particulier celles de la Société tunisienne de l’électricité et du gaz qui, dans un temps record n’ayant pas dépassé l’année, a réussi à achever la réalisation de cette centrale et de son entrée en exploitation, soulignant également l’importance de la disponibilité de la détermination et de la volonté de travailler ensemble à la réalisation de projets importants et majeurs.

Il a rappelé dans ce contexte l’importance du dialogue national sur l’énergie, au cours duquel les problèmes du secteur ont été identifiés et les solutions formulées et approuvées lors d’un Conseil des ministres, vendredi dernier.

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans économie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Le pourcentage des échanges commerciaux entre les pays du Maghreb est le plus faible du monde et n’excède pas 5%

Mr Taieb BACCOUCHE, Secrétaire général de l’Union du Maghreb Arabe (UMA), a déclaré …