Accueil Politique Le Président de la République reçoit les trois ministres des Affaires étranges d’Algérie, d’Egypte et de Tunisie dans le cadre du dossier Libyen

Le Président de la République reçoit les trois ministres des Affaires étranges d’Algérie, d’Egypte et de Tunisie dans le cadre du dossier Libyen

0
0

Dans le cadre du suivi des résultats de la réunion ministérielle de l’initiative tripartite sur l’appui au règlement politique global en Libye, qui s’est tenue mercredi 12 juin à Tunis, le Président de la République, Béji Caïd Essebsi, a reçu ce jeudi 13 juin 2019 au palais de Carthage, le ministre des Affaires étrangères Khémaïes Jhinaoui, qui était accompagné de ses homologues algérien et égyptien, Sabri Boukadoum et Sameh Chokri.

 

Sabri Boukadoum                         –                  Sameh Chokri

 

La réunion a abordé les derniers développements en Libye et les efforts conjoints des trois pays voisins pour mettre fin aux combats et inciter les différentes parties libyennes à reprendre le processus politique sous les auspices des Nations Unies.

Dans ce contexte, le Président de la République a réitéré la profonde préoccupation de la Tunisie concernant ce qui se passe dans ce pays frère et a insisté sur la nécessité de mettre immédiatement fin aux affrontements armés et de revenir au dialogue et à la négociation et de faire passer les intérêts de la Libye avant toute considération, soulignant qu’il est dans l’intérêt de la Tunisie et de la région de rétablir l’harmonie, la sécurité et la stabilité en Libye, et restaurer son statut naturel et préserver son unité et son intégrité territoriale.

Pour sa part, le ministre égyptien des Affaires étrangères a souligné l’importance du rôle central des pays voisins dans l’intensification de la communication avec les parties libyennes afin de jeter les bases d’une solution politique libyenne, selon le communiqué publié le mercredi 12 juin, qui découle de la réunion ministérielle de l’initiative trilatérale visant à soutenir le règlement politique libyen afin de stabiliser la Libye et de préserver son unité.

De son côté, le ministre algérien des Affaires étrangères a souligné le rôle essentiel joué par les trois pays voisins pour rétablir la paix et la stabilité dans la Libye sœur et salué les résultats obtenus lors de la réunion tripartite, soulignant l’importance de la coordination et de l’action commune pour relancer le processus politique et parvenir à un compromis global à la crise actuelle en Libye.

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Politique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Youssef Chahed se penche sur le Brexit (sortie de la Grande-Bretagne de l’UE) et ses répercussions possibles sur la Tunisie

Le Chef du gouvernement d’union nationale, Youssef Chahed, a présidé au palais du go…