Accueil Societé Association & organisation Rencontre-débat : Violations des droits de l’Homme le long des frontières extérieures de l’UE au Sahel

Rencontre-débat : Violations des droits de l’Homme le long des frontières extérieures de l’UE au Sahel

0
0

La Fondation Rosa Luxembourg, en coopération avec Borderline Europe, organise une rencontre-débat où des militants des pays du Sahel rendront compte des violations des droits de l’Homme au Sahara et des activités de lutte contre ce phénomène.

Date: 27 juin 2019
Heure: 19h
Lieu: Hôtel Majestic, Tunis

Intervenants:
Mohamed Mena, Centre des droits humains de Gatroun (Libye)
Lawal Taher, APS, Lanceur d’Alerte Bilma (Niger)
Ibrahim Manzo, Espace Alternative Citoyen Agadez (Niger)
Brahim Radjab, ASDET, Association pour le Développement du Tibesti (Tchad)

Description:
La nouvelle frontière extérieure de l’Union européenne est située au Sahara et au Sahel. Aujourd’hui, les frontières de l’UE sont protégées sur le sol de la Libye, du Niger, du Sénégal, de l’Algérie et de la Tunisie.

Alors que le monde criait fin 2017 à propos des marchés aux esclaves en Libye, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a lancé une vaste mission d' »évacuation ». Plus de 30 000 migrants et réfugiés d’Afrique subsaharienne ont été déportés vers leur pays d’origine. Assez inaperçue, l’Algérie a également débarrassé ses villes des migrants indésirables. L’année dernière, quelque 13 000 migrants, travailleurs saisonniers et réfugiés ont été rassemblés dans des camions et abandonnés dans le Sahara. Des milliers d’entre eux ont essayé d’atteindre le Niger – on estime que des milliers d’entre eux sont morts avant d’atteindre un puits. L’Union Européenne finance avec le Fonds Européen d’Aide au Développement (Fonds Fiduciaire Européen pour l’Afrique) des activités militaires au Sahara. L’Algérie contribue au déminage de la région côtière et des grandes villes pour protéger les frontières de l’UE contre les Africains subsahariens. La Libye bénéficie d’un soutien pour protéger les rivages de la mer contre les voyageurs irréguliers. Les pays du G5 Sahel reçoivent une aide militaire pour renforcer leurs forces d’intervention anti-migration et anti-terrorisme. Traverser le Sahara est devenu une entreprise coûteuse et dangereuse, trop de gens paient de leur vie.

N.B: Il est strictement interdit de filmer et de prendre des photos. Merci pour votre compréhension! 

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Association & organisation

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

La Tunisie élue à l’unanimité membre de l’Association Internationale des Conseils Economiques et Sociaux et Institutions Similaires (AICESIS)

La candidature du Conseil national du dialogue social en Tunisie, a été élue à l’una…