Accueil économie Le pourcentage des échanges commerciaux entre les pays du Maghreb est le plus faible du monde et n’excède pas 5%

Le pourcentage des échanges commerciaux entre les pays du Maghreb est le plus faible du monde et n’excède pas 5%

0
0

Mr Taieb BACCOUCHE, Secrétaire général de l’Union du Maghreb Arabe (UMA), a déclaré lors de la séance d’ouverture du Symposium international   » Intégrer le Maghreb : libérer le potentiel économique » que cette réunion était une occasion d’approfondir les discussions sur les mécanismes de développement de l’intégration économique entre les pays de la région, qui s’avère la plus faible du monde, elle est considérée entre 3 et 5%.

Il a appelé à la nécessité de surmonter les difficultés en bannissant les intentions politiques étroites,  et de traiter avec réalisme la conjoncture en général, telle la sécurité de certains pays du Maghreb et la mise en place de mécanismes de développement commercial et économique. Ainsi, a-t-il ajouté, on parviendra  à un développement durable et global, à la création d’emplois pour les jeunes et à la réflexion sur  l’avenir des peuples du Maghreb.

Il a ajouté que l’augmentation des échanges commerciaux entre les pays du Maghreb, le développement des infrastructures, l’expansion des réseaux de transport terrestre et maritime et la création d’un marché commun du Maghreb pour l’exportation vers l’Afrique et le monde sont plus susceptibles de déboucher sur une ouverture économique et des perspectives commerciales.

Mr Taieb BACCOUCHE a passé en revue les principales études de projets, leurs objectifs et leur progression, y compris le train du Maghreb et le réseau de fibres optiques du Maghreb, ainsi que les plus importants mécanismes pour le financement de projets d’intégration économique par des banques, des institutions et des fonds d’investissement.

Le séminaire a été organisé en partenariat avec l’Union des banques du Maghreb et la Banque africaine de développement. Ont été présents à cet événement une centaine d’invités  représentants le ministère des Transports, les institutions financières et bancaires ainsi que des représentants du patronat  Marocain, Algérien, Libyen et Mauritanien.

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans économie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

La Tunisie élue à l’unanimité membre de l’Association Internationale des Conseils Economiques et Sociaux et Institutions Similaires (AICESIS)

La candidature du Conseil national du dialogue social en Tunisie, a été élue à l’una…