Accueil News Médias La HAICA retire la licence accordée à la Radio privée «Saraha FM»

La HAICA retire la licence accordée à la Radio privée «Saraha FM»

0
0

Dans un communiqué rendu public, ce samedi 29 Juin 2019, le Conseil de la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA), a décidé d’annuler l’accord et de retirer l’autorisation de créer et d’exploiter la station de radio privée « Saraha FM », et ce, en raison d’un interruption de la diffusion ayant duré plus de 90 jours.

La HAICA a déclaré que sa décision s’est basée sur les dispositions des Articles 17 (paragraphe 2) et 76 du Cahier des charges relatif à l’obtention de l’autorisation de créer et d’exploiter une chaîne de radio privée. Le chapitre 17 stipule que « si l’interruption dure plus de 90 jours, l’instance peut annuler l’accord après convocation de la personne à qui l’autorisation fût accordée, en lui permettant d’expliquer les raisons de l’interruption« .

Rappelons que la HAICA avait autorisé ladite radio privée à exercer sous le nom de « Saraha FM » depuis le 11 Décembre 2014, et que la radio s’est arrêtée depuis le 31 août 2017 de diffuser sa programmation de base et s’est contentée de ne diffuser que des chansons, en raison des nombreux différends survenus entre les actionnaires, avant la suspension de la diffusion à compter du 18 Septembre 2018, après le licenciement de tous ses employés et journalistes, selon la notification adressée à la HAICA par son unité surveillance.

Dans le même contexte, l’Office national de la radiodiffusion et de la télévision avait adressé à son tour, le 17 avril 2019, un courrier à la HAICA l’informant que la station de radio « Saraha FM » avait cessé de diffuser depuis plus de six mois.

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Médias

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Zied Dabbar à Tanger : la liberté doit disposer de paramètres moraux et juridiques protégeant journalistes, public et lecteurs, prenant en compte l’intérêt public

Lors d’une conférence organisée par le Conseil national de la presse, le  samedi 30 …