Accueil économie L’Etat Tunisien signe avec le Groupe italien « Eni » un nouvel accord pour 10 ans fournissant environ 500 millions de dinars par an de recettes à l’État

L’Etat Tunisien signe avec le Groupe italien « Eni » un nouvel accord pour 10 ans fournissant environ 500 millions de dinars par an de recettes à l’État

0
0

Le Chef du gouvernement, Youssef Chahed, a supervisé au palais du gouvernement à la Kasbah, le mardi 2 Juillet 2019, une cérémonie de signature d’un nouvel accord concernant le gazoduc traversant la frontière tunisienne, et ce, avec le Groupe « Eni ».

Cet accord, qui intervient après l’arrivée à échéance des deux accords conclus entre l’État tunisien et le Groupe italien « Eni » en 1977 et 1991, permettra à la Tunisie :

– Octroi d’un pourcentage du gaz transféré estimé à 5,25% au profit de l’État tunisien, soit environ 500 millions de dinars par an.

– Un montant additionnel de 41 millions de dinars, comme droit moyen en faveur de l’État tunisien correspondant à l’exploitation par le Groupe Eni de la capacité du pipeline.

– La partie italienne assurera la maintenance, la mise au point et la réhabilitation du matériel et des équipements pour un coût estimé à 160 millions de dollars, soit environ 460 millions de dinars sur une durée de 10 ans.

– Fourniture de gaz naturel à la Tunisie pour 3,8 milliards de mètres cubes de gaz, soit 65% de la consommation annuelle de gaz afin de garantir la sécurité énergétique.

Ce nouvel accord, qui entrera en vigueur en septembre 2019, revêt une grande importance pour notre pays en raison du rôle essentiel joué par le gazoduc pour assurer l’approvisionnement en gaz naturel du pays, pour fournir des ressources supplémentaires au budget de l’État et créer des emplois supplémentaires.

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans économie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Mongi Marzouk installe dans ses fonctions le nouveau PDG de la STEG Mohamed Ammar

Le ministre de l’Energie, des Mines et de la Transition énergétique, Mongi Marzouk, …