Accueil Régions Le Chef du gouvernement, Youssef Chahed se penche sur la question des « réfugiés » à Médenine

Le Chef du gouvernement, Youssef Chahed se penche sur la question des « réfugiés » à Médenine

0
0

Suite à une question soulevée par le Président de la municipalité de Médenine, Moncef Ben Yemna, en présence du Chef du gouvernement, lors d’une réunion tenue hier mercredi 3 Juillet 2019 à Zarzis, concernant les réfugiés, Youssef chahed a déclaré que « La question des réfugiés et des migrants ne relève pas de la responsabilité de la République tunisienne et que tous les pays doivent assumer leur responsabilité« . Il a indiqué qu’il convoquerait prochainement une réunion avec les ministères des Affaires étrangères et des Affaires sociales, ainsi que le gouverneur de Médenine et d’autres parties de la région, pour examiner la situation et se préparer suffisamment afin que la région ne soit pas surprise, et que le pays lui-même ne se retrouve devant une situation difficile qu’il ne pourra supporter avec un afflux massif de d’expatriés.

L’intervention du Président de la municipalité de Médenine, était liée au suivi des mesures et décisions prises par le Chef du gouvernement, en 2017, au profit de la région et qui concernaient la situation des migrants qui se trouvent en masse dans la ville de Médenine, ayant nécessité le transfert de certains d’entre eux à Zarzis après que les divers lieux réservés étaient pleins, et la craint que le gouvernorat ne devienne un centre d’accueil pour les immigrants.

Cette crainte est relayée par les différentes composantes de la société civile et de plusieurs organisations, et à chaque opération de sauvetage de migrants en mer, les voix s’élèvent et s’opposent contre l’arrivée de ces migrants dans cette région, demandant l’appui des efforts de la région qui les supportés pendant plusieurs années et qui est devenue incapable d’en accueillir plus devant l’épuisement des possibilités de mener à bien cette action humanitaire, sachant que quotidiennement des opérations d’infiltration de migrants par voie terrestre, en provenance de Libye, et l’immigration clandestine par voie maritime, sont avortées.

Source

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Régions

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

A l’issue de sa visite rendue aux zones sinistrées, le Président de la République provoque une réunion au siège du gouvernorat de l’Ariana

Le Président de la République, Mohamed Ennaceur, a rendu visite au gouvernorat de l’…