Accueil Divers nécrologie Les Tunisiens ont « offert » à leur défunt président Mohamed Béji Caïd Essebsi des funérailles « spectaculaires »

Les Tunisiens ont « offert » à leur défunt président Mohamed Béji Caïd Essebsi des funérailles « spectaculaires »

0
0

A l’issue de la cérémonie de l’oraison funèbre et de la présentation des condoléances à la famille du défunt, au Président provisoire de la République et au Chef du gouvernement, ayant eu lieu ce samedi 27 Juillet 2019, le cortège funèbre de la dépouille du défunt président de la République Mohamed Béji Caïd Essebsi a quitté le Palais de Carthage pour prendre la direction du cimetière du Jallez, en respectant un itinéraire particulier programmé à l’avance et qui passe devant la statue équestre de Feu le Président Habib Bourguiba.

Depuis le Palais de Carthage, jusqu’à l’arrivée au Jallez, les foules de citoyens en très grand nombre étaient alignées, pour ne pas dire entassées, au bord et tout le long des routes, quelque chose d’impressionnant qui témoigne de l’amour des Tunisiens envers leur président « Bajbouj » (comme ils aimaient l’appeler), qui témoigne également de la grande considération qu’ils lui accordaient, qui témoigne aussi d’une grandeur inestimable pour le défunt président, qui a tout fait pour préserver la sécurité et la stabilité de la Tunisie.

Les gens se comptaient par centaines de milliers devant le cimetière, on entendait les « you you » de toutes parts accompagnés de flots de larmes sincères, et le drapeau national était brandi par tout le monde, donnant une touche particulière à ces citoyens habillés en couleurs, laissant découvrir le vrai visage de la Tunisie auquel nous étions habitués.

BCE a été inhumé auprès des siens, dans « Tourbet Caïd Essebsi », après une petite escale à Sidi Belhassen Chadli, où le Mufti de la République tunisienne, Cheikh Othmane Battikh a conduit la « prière de la Janaza ».

Ce qu’a vécu la Tunisie, ce samedi 27 Juillet 2019, entre 11h du matin et 15h30 de l’après-midi, était fabuleux, un grand Merci aux institutions sécuritaires et militaires, au comité d’organisation, aux patrouilles des sécuritaires « fixes et mobiles », aux militaires, et aussi aux citoyens qui ont tous tenu à conduire leur défunt président jusqu’à sa dernière demeure.

ALLAH YARHMEK YA BAJBOUJ

 

 

 

 

 

 

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans nécrologie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Décès de l’ancien « Raïs » égyptien Hosni Moubarak

L’ancien président de la République égyptienne Hosni Mourabak s’est éteint à 91 ans, ce ma…