Accueil Divers Sport Jean-Claude Bouttier : Un grand champion de boxe et un ami de la Tunisie nous a quittés

Jean-Claude Bouttier : Un grand champion de boxe et un ami de la Tunisie nous a quittés

0
0

Jean-Claude Bouttier a tiré sa révérence. Il aimait la Tunisie. Il y venait souvent.

Paix à son âme

Rappelons-nous, dans les belles années de Canal+Horizon, et sous la houlette  d’un grand monsieur, patron passionné de boxe, fils de Tunis, Serge Adda, et grâce à Canal nous avions organisé de belles rencontres de boxe au Palais des Sports d’El Menzah, et un mémorable championnat d’Afrique WBC opposant le Tunisien, Ali Saidi, au Zaïrois Rund Kanika, en présence, entre autres, de nos amis d’Alphonse Halimi, Simon Bellaiche, Taoufik Belbouli, Tahar Belhassen, Kamel Bouali, Bechir Boundka, Alfred Asaro, Gaetan Micaleff, Daniel Talon, Michel Acariès, Jean-Pierre Cossegal, Mahyar Monshipour, …

D’autres directs et d’autres soirées pugilistiques suivront et notamment au stade de football en plein air à Djerba la Douce, et à Ksar Hellal (championnat du monde  de Imed Mathlouthi vs Olivier Cerdan), avec aux commentaires Jean-Claude Bouttier en présence d’un  certain Dominique Zardi, entre autres.

Nous devons à notre ami Jean-Claude, en partie, la cérémonie des Gants d’Or tunisien puisqu’il fut le créateur des Gants d’Or en France, avec notre amie Régine Oueillé.

 

BOUTTIER – Les gants de l’élégance

 

Ce n’est pas une page qui se tourne, c’est un livre de souvenirs que l’on ne tient surtout pas à refermer. Quand il a fallu lancer l’ARBAF, il était là, à nos côtés. Qu’importe la fonction, il n’était pas du genre à courir les honneurs et les distinctions. Bien sûr, il ne réclamait rien. Bon, on l’a un peu forcé tout de même. Alors, va pour président d’honneur de l’ARBAF.

Il était de ceux qui avaient la boxe au fond des tripes. Cette boxe à qui il devait d’avoir bousculé la trajectoire de sa propre destinée. C’était un p’tit gars de l’ouest, un Mayennais qui, dès l’âge de quatorze ans, bravait l’émoi des rings, non pas pour en faire un métier, juste pour pousser la bravoure un peu plus loin.

 

Avant d’être le Monsieur boxe de Canal + des années comme nulle part ailleurs, il mit le Tout-Paris dans sa poche de l’Elysée-Montmartre à la salle Wagram jusqu’au Palais des sports. Et puis il y eut ses deux combats contre Carlos Monzon, l’un à Colombes, l’autre à Roland-Garros.  Deux combats, deux conquêtes romantiques du titre de champion du monde qui se cognèrent à la classe et au vice d’un Carlos Monzon ébahi, secoué et flatté de pareille bravoure. Lors de la revanche, Roland-Garros sera, ce soir-là, un prodigieux court du Noble Art. Monzon deviendra son ami au fil de ses errances, de ses années de prison et de son tragique accident de voiture en 1995

Au fil du temps, on le voyait de moins en moins. Il avait la pudeur et l’élégance de masquer les chaos de sa vie. On le savait atteint par la maladie. Il décrochait de moins en moins son téléphone. On avait toujours peur d’apprendre la mauvaise nouvelle. On se laissait parfois bercer par cette voix blessée, rocailleuse, grave, vibrante et teintée d’une belle humanité. On espérait le revoir encore une fois. Juste une dernière fois, bon sang !  Hélas…

Jean-Claude Bouttier nous a quittés, ce samedi 3 août. On est tristes pour longtemps. On t’aimait, Jean-Claude…. Pardon de ne pas te l’avoir assez dit.

 

Azdine Ben Yacoub

Président de  l’A.R.B.A.F. (Alliance pour le Renouveau de la Boxe Anglaise en France) et du Ring de Fontenay

06.12.42.66.91

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Ghofrane Khelifi et Nihel Cheikhrouhou (Judo) remportent chacune la Médaille d’Or des Jeux Africains au Maroc

Les deux Championnes tunisiennes de Judo, Ghofrane Khelifi et Nihel Cheikhrouhou, ont remp…