Accueil Divers Sport Lettre au pilier des marathons et des joggers tunisiens… Lettre à Moncef, mon ami, Felli mon assureur

Lettre au pilier des marathons et des joggers tunisiens… Lettre à Moncef, mon ami, Felli mon assureur

0
0

Cela faisait bien longtemps que je voulais t’écrire ce que j’ai sur le cœur, au plus profond de ma sincérité. Cette lettre me paraît être une belle idée, car les sentiments se gravent si bien dans les écrits… et comme le dit l’adage « aimons-nous vivants, avant que la mort nous donne du talent ».

Je veux te remercier pour tout ce que tu fais pour le sport en général et pour l’athlétisme, la course à pied, en particulier.

Tu es toujours disponible, toujours prêt à donner un coup de main au moindre appel, au premier SOS venu.

Comment oublier que tu es à l’origine du Marathon de la Comar, entre autres … sans oublier que tu nous as accompagnés, les uns et les autres, pour nos différentes organisations, avec nos amis Riadh Benzazia (Les foulées du Mégara La Marsa), Mohamed Baccouche (Les Foulées du Lac) , sans omettre Monsieur Rachid Benjemia, directeur de la Comar, nos amis de Zaghouan et leur fameux trail.. Tu es à l’origine aussi des Joggers de Tunis, si cher désormais à notre toubib Si Hamouda Boussenna.   Tu es aussi l’initiateur de nos marathons sahariens, le fameux marathon des Oasis et ses six étapes, des week-end trails à Tataouine …. Tu as été, pardon, tu es toujours à mes côtés, à nos côtés,  quelle que soit l’initiative, quel que soit le combat que nous menons pour le rayonnement, le sport, la culture ou le tourisme de notre si chère Tunisie.

Je me rappelle d’un certain dîner, un soir au château de Vincennes, au Méditerranée, aux Saveurs de Djerba. Tu m’y as dit : « Tu verras : on fera de la boxe à Ksar Hellal, cela te fera oublier tous les autres galas. »

Tu avais raison.

Ksar Hellal fut, à plusieurs reprises, capitale mondiale du pieds-poings grâce à Imed Mathlouthi, champion indémodable. En évoquant Ksar Hellal, ta ville natale, je ne veux oublier son si attachant semi-marathon que tu as organisé et gravé en lettres d’or.

Je me rappelle également quand il te fut demandé de « remplacer »  à la fédération tunisienne de judo, au moment d’une « vacance » cruciale… Tu as été là et bien là. Avec des réformes et projets exceptionnels, tu as juste voulu servir cette discipline que tu as pratiquée et tant chérie … Mais les micmacs et les combines ne pouvaient rimer avec ton honnêteté légendaire. Et ta rigueur se mariait difficilement avec l’improvisation et le copinage…

Que dire de certains « masters » pour un vétéran inconnu au bataillon, et généreux dans l’effort, qui vient te demander une aide pour un déplacement ici ou là. Moncef répond présent comme d’habitude.

Tu as répondu « présent » pour rendre hommage à Mathieu (pour le semi-marathon à Douz), et tu t’es toujours démené pour que la Tunisie soit représentée aux Foulées du Chott, et à la Transoasis.

Je ne peux conclure sans parler de la petite course que tu as organisée sur mon île natale, Djerba -la –Douce. Tu y vis dans ton nouveau havre de paix à « Erriadh » qui porte si joliment son nom. Course merveilleuse, généreuse, citoyenne et ô combien humaine. J’en garde un excellent souvenir. La liste est longue, très longue. Et lque dire du Festival des Sports à Djerba qui a marqué de si nombreux participants par les multiples activités proposées (pétanque, triathlon, colloques, randonnées nocturnes …).

Permets-moi, mon si cher et si précieux Moncef, de te témoigner – en mon nom et au nom de l’association Carthage et de nos amis organisateurs en Tunisie – notre immense reconnaissance et toute notre gratitude. Je ne peux finir sans t’écrire avec assurance que « nous t’aimons tout simplement ».

Toi le vadrouilleur marathonien, qui a toujours porté le drapeau tunisien  au marathon de New-York, au  marathon de Paris,  pour ne citer que ceux-là …

On t’attend sur la ligne de départ, ce dimanche, à Hassi Jerbi (Zarzis) avec Mondher Khelil, mon beauf, Farhat Ben Yacoub mon cousin, Lotfi Rihane, notre électron libre, Chabouh et son équipe des quatre coins de la Tunisie …

Zarzis parlons-en : on y était déjà ensemble il y a quelques vingt ans justement  pour un semi marathon international qui a connu une réussite exceptionnelle. Le départ a été donné à l’époque de Si Abdelhamid Escheikh, ancien ambassadeur de Tunisie en France. Et lors d’une réunion technique où la Fédération Tunisienne voulait nous embrouiller et récupérer l’événement, quand je t’ai donné  la parole pour défendre ce semi-marathon de Zarzis, en pleine réunion, tu somnolais … et j’ai vécu là un grand moment de solitude on en a beaucoup ri après

Que Dieu le Tout Puissant te prête, nous prête, une longue vie pour continuer toujours et encore à nous marrer, à nous fendre la gueule en présence de Farès (gilet jaune), Sarah , Rudy, Karim, Mathilde , Enzo, .. .Sabine, Inès …et tous nos potes.

Azdine Ben Yacoub

 

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Consolidation du partenariat entre la Tunisie et la Chine dans les domaines de la Jeunesse et des Sports

Dans le cadre du renforcement des relations de partenariat et de coopération entre la Tuni…