Accueil Politique Diplomatie La Tunisie et le Japon signent un référendum de coopération dans le domaine des infrastructures de haute qualité, en marge du TIKAD 7

La Tunisie et le Japon signent un référendum de coopération dans le domaine des infrastructures de haute qualité, en marge du TIKAD 7

0
0

Le ministre des Affaires étrangères, Khémaïes Jhinaoui, a entamé sa participation aux travaux du 7ème Sommet du TIKAD, le mardi 27 Août 2019, à Yokohama (Japon), en s’entretenant avec le ministre japonais de l’Aménagement du territoire, de l’infrastructure, du Transport, et du Tourisme, KEIICHI ISHII, avec lequel il a examiné les moyens de renforcer la coopération entre les deux pays, notamment dans le domaine des infrastructures de haute qualité en Tunisie, et explorer les possibilités de coopération entre les entreprises tunisiennes et japonaises sur les marchés africains dans le domaine des infrastructures.

Étaient présents à cette réunion, un certain nombre de représentants de l’association japonaise de partenariats dans le domaine des infrastructures, qui ont exprimé leur grand intérêt au marché tunisien, et leur volonté de coopérer avec les sociétés tunisiennes pour la réalisation de projets mixtes en Afrique.

Lors de l’entretien, Jhinaoui a salué l’excellent niveau atteint par la coopération tuniso-japonaise, et l’importance des projets de développements réalisés dans le cadre de cette coopération, par le biais de l’Agence japonaise de la coopération internationale, et qui a atteint 42 projets depuis 1977.

Il a également salué les relations de coopération dans le domaine de l’énergie et des énergies renouvelables ainsi que le dessalement des eaux, invitant la partie japonaise à s’impliquer davantage et activement pour développer et réaliser les projets de développement en Tunisie, soulignant l’importance de renforcer la coopération tripartite sur le continent africain, sur la base de la grande expérience et la bonne réputation dont jouissent les sociétés tunisiennes implantées dans plusieurs pays africains.

Pour sa part, le ministre japonais a proposé d’organiser des rencontres et des forums communs pour permettre au secteur privé des deux pays d’explorer de nouvelles opportunités de coopération entre les deux pays, dans le domaine des infrastructures.

Jhinaoui a proposé à son tour, dans le même contexte, la programmation d’une conférence à Tunis, au début de l’année prochaine, avec la participation des grandes sociétés japonaises exerçant dans les infrastructures, pour prendre connaissance des plus importants projets planifiés dans le plan quinquennal de développement en Tunisie.

A l’issue de leur entretien, les deux ministres ont signé un référendum de coopération dans le domaine des infrastructures de haute qualité, visant à développer la coopération bilatérale dans ce domaine, permettant ainsi l’échange d’informations et d’expériences dans le domaine des infrastructures, en plus de la mise en place d’un partenariat entre les deux pays dont l’objectif serait le marché africain.

Charger plus d'articles
Charger plus par Anouar Chennoufi
Charger plus dans Diplomatie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi

Les revenus du Tourisme ont réalisé une augmentation de 46,3% jusqu’au 10 Septembre

Les recettes du tourisme, jusqu’au 10 Septembre 2019, ont été estimées à 4091 millio…